Au milieu de cette BD, il y a une sorte de « grand n’importe quoi », quelque chose de décalé, en-dehors du temps et des lieux. Ce quelque chose ne gène pas la lecture et le sens premier. Il est en plus, comme quelque chose de gratuit.

 

Pourquoi donc, ce côté délirant ?

Pour donner envie de chercher.

Si on sait qu’il y a quelque chose à chercher, on va être attentif.

Alors, si on est attentif à ce qu’on voit, il nous faut passer à une étape suivante ; être attentif à ce qui ne se voit pas. Et donc, ce côté délirant est une marche pour aller plus loin et chercher le sens des choses de notre vie.

 

« Côté délirant », ça veut dire quoi ?Chercher coccinelle qui fait du golf

Ça veut dire qu’on laisse l’imagination, le rêve, prendre le dessus dans le but de nous laisser surprendre. Plutôt que « délirant », il faudrait dire « loufoque ».

 

Dans la BD, ça se traduit comment ?

Ça se traduit par des détails qui sont cachés et qui nous feront rire lors d’une deuxième, troisième, dixième lecture. Des objets insolites (comme une tour Eiffel qui n’a rien à faire dans un paysage de Galilée), des scènes curieuses (une souris qui skie sur un dromadaire)…

 

Autre chose à rajouter ?

Oui. Cette recherche de détails peut se faire à plusieurs. C’est aussi un moyen de lire la BD à deux, de favoriser le dialogue et la complicité , (adulte et enfant, par exemple), pour guider l’enfant et lui apprendre à chercher, repérer. Lui dire « tiens, cherche donc tel détail qui est caché dans cette case, ou dans cette page ».

Ainsi, dans cette rubrique, il y aura plusieurs niveaux de recherche :

  1. NIVEAU 1 : je donnerai une série d’images toutes faites à retrouver.
  2. NIVEAU 2 : Une série d’images un peu plus difficiles à trouver.
  3. NIVEAU 3 : Une série marrante, un peu plus difficile à trouver.
  4. NIVEAU 4 :Une série de dessins mais pouvant être retournés ou en miroir à retrouver.
  5. NIVEAU 5 : Une liste -sans dessins– de scènes à retrouver.
  6. NIVEAU 6 : Une petite liste pour les experts qui ont 32/10 èmes à chaque œil ou un microscope électronique chez eux.

et puis il y a des choses que je ne donnerai pas, pour qu’on puisse se dire (il y a peut-être encore autre choses que je n’ai pas découvertes).

Bref, ça aide à scruter des choses existant, mais aussi à se laisser interpeller par des choses, sans savoir quoi chercher, un peu comme la recherche des traces de Dieu dans notre vie…

 

 

 

Share

3 commentaires

  1. Cath

    Il doit y avoir un truc !!
    je ne trouve pas le niveau de recherche 2. Ça m’envoie directement sur le niveau 3 !
    j’ai imprimé les autres niveaux. Pour chercher avec parents, grands parents, enfants, petits enfants pendant la semaine de regroupement familial pour Noel …
    Est ce que c’est ma souris qui fait des siennes ou bien est ce que quelqu’un a le même problème que moi ?
    Merci

    Répondre

    • Bonjour Cath.
      En effet, pour une raison encore non déterminée, l’article ne voulait pas apparaître. Problème corrigé, vous devriez pouvoir y accéder pour l’imprimer.
      Bonne recherche en famille 🙂

      Répondre

  2. l’essentiel est invisible pour les yeux 😉
    je sens que je vais beaucoup aimer ce niveau de lecture si tenté que les enfants encore trop jeunes pour participer m’en laisse le temps 😉

    Merci pour cette BD qui va se lire, se relire, se découvrir pendant encore de long moment.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *