Mel« Mel » est à l’origine de plusieurs textes du lapin bleu. C’est elle qui a écrit l’histoire continue du tome 2 et du tome 3 de « quel paroissien es-tu ? ». Elle a également scruté et dépisté une centaine de coquilles orthographiques de « Galilée, une affaire qui tourne ». On lui doit aussi la présentation de Coolus et d’Elvine selon des styles très divers.

J’ai demandé à Mel de se présenter elle-même… ça vaut son pesant de cacahuètes.

* version sérieuse

Mel, née à Remiremont en 1984, a avalé une plume dans sa prime jeunesse. Les effets secondaires de cette ingestion se traduisent par une tendance à écrire tout et n’importe quoi… et surtout n’importe quoi ! Cependant, elle est capable d’écrire des choses déjantées dans la forme mais sérieuses dans le fond (collaboration pour le magazine « Magnificat Junior »), surtout lorsqu’il s’agit de collaborer avec son grand frère Coolus pour la gloire de Dieu (via le Lapin Bleu, en l’occurrence). Rassurez-vous quant au fond : elle a fait des études de théologie et de droit canonique pour éprouver le sérieux du propos… mais en ce domaine, rien n’est acquis !
Elle sévit aussi dans des domaines plus profanes tels que l’écriture de livres pour enfants (« La lune a disparu », « Mon ascenseur ») ou la collaboration à des livres pour adultes (« Des hommes et des cimes »).
Un conseil : empêchez-la d’avaler d’autres plumes !

* version miroir de celle de Birus et Coolus

Mel. Née à Remiremont le 16 novembre 1984, avec un handicap de vue, elle grandit sans trop savoir quoi faire de sa vie. Et indéniablement, encore aujourd’hui, elle ne sait pas ! Elle aimait lire, jouer aux Playmobils, aux Barbies, aux Polly Pockets, et aux divers personnages en papier qu’elle dessinait et découpait pendant les heures de maths, embêter tout le monde et apprendre des blagues.
A 18 ans, démunie en terme de répartie face à un prof de philo athée, elle décide de faire de la théologie pour savoir comment lui clouer le bec un jour. Non seulement, cela ne lui a pas permis de trouver la répartie qui calme, mais en plus, ça lui a fait se poser tellement de question qu’elle a préféré s’orienter vers le droit canonique pour éviter de finir hérétique ! Mauvais calcul ; le droit canonique lui impose de se poser de nouvelles questions toutes plus gratinées les unes que les autres.
Heureusement, elle a la chance d’avoir dans sa fratrie un Coolus en voie de sanctification qui dessine et une Elvine qui colorie, un Fidji qui règle tous les problèmes administratifs et tous les autres qui encouragent ! Du coup, elle se lance en parallèle de son activité canoniquement sérieuse dans un tutti frutti de collaborations littéraires qui vont du livre pour enfant (« La lune a disparu », « Mon ascenseur ») aux scenarii de BD (« Magnificat Junior ») en passant par la case « sérieux » avec une collaboration sur le très militaire « Des hommes et des cimes ».
A défaut d’être sainte, ça lui évitera d’être jugée hérétique (mais si c’était le cas, elle serait fichue de rédiger elle-même le décret d’excommunication, histoire de faciliter la tâche du pape).

* version QCM

L’une des propositions suivantes est fausse. A vous de deviner laquelle.
– J’aime Jésus
– Mon surnom est Mel
– Je suis née en 1984
– J’habite à Strasbourg
– Je suis la soeur de Coolus
– Je suis la soeur d’Elvine
– Je suis la soeur de Fidji
– Je suis la soeur de Popof, de Barbara… bon, il y en a encore beaucoup ?
– J’ai l’oreille absolue (les deux, d’ailleurs)
– J’ai l’oeil absolument pas absolu (les deux, d’ailleurs)
– J’ai une dent surnuméraire
– J’ai eu 3,50/20 de moyenne en maths en terminale
– J’aime bien écrire des histoires ou collaborer à des ouvrages (« La lune a disparu », « Mon ascenseur », « Des hommes et des cimes », « Tom, Max et Zoé » (dans Magnificat junior, c’est moi la scénariste),

tom max et zoéet le Lapin Bleu)
– C’est en prenant le train que je trouve les meilleures idées pour mes histoires
– J’ai fait une recherche sur le confessionnal comme source ou symbole de la privatisation de la confession, du XVIème siècle à nos jours, qui m’a permis d’en conclure que la question reste ouverte
– Je mange 4 à 5 bottes de radis par semaine
– J’ai traduit le répertoire de Francis Cabrel en alsacien.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *