Joseph d’Arimathie met la loi à juste place, c’est-à-dire au service de l’être humain. Il est fidèle à la Loi, mais il sait aussi l’interpréter de façon juste.

1 Tm 1,8

Or nous savons que la Loi est bonne, à condition d’en faire un usage légitime

La loi protège, donne un cadre et une consistance, un peu comme un squelette. Sur cette image, le crâne (le rocher sur lequel les croix sont plantées) abrite la vie de deux écureuils. L’important, c’est la vie et son développement.

Et en ce qui concerne le fait de toucher ou non le corps de Jésus et devenir ou non impur, il ne se situe pas dans le contact physique, mais dans une intention bonne, qui, elle, est pure :

Tt 1,15

Tout est pur pour les purs ; mais pour ceux qui sont souillés et qui refusent de croire, rien n’est pur : leur intelligence, aussi bien que leur conscience, est souillée.

Le centurion semble être de marbre. Il regarde de haut ces deux visiteurs. Il réagit professionnellement : il ne peut pas les aider. Il a été placé ici pour qu’on ne s’approche pas des corps. Il se limite à sa mission.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *