Nous voici résolument dans le monde actuel. Le lapin bleu ferme la BD, mais l’histoire ne s’arrête pas ici. Quand nous (Birus et Coolus) avons décidé d’écrire cette trilogie, en feuilletant quelques BD à droite à gauche, nous nous sommes aperçus que souvent, ça s’arrêtait à l’envoi des apôtres, ou à la Pentecôte, mais rarement après.

En refermant une BD de la vie de Jésus, on peut être dans l’attitude du lapin bleu: « C’est très bien ça, mais bon, c’est fini… »

Non,

le Seigneur attend que nous soyons du sel, que notre vie donne du goût à celle de ceux que nous allons croiser sur notre route.

 

Lc 14,34

C’est une bonne chose que le sel ; mais si le sel lui-même se dénature, avec quoi lui rendra-t-on sa saveur ?

Alors allons-nous rester au premier plan de cette image, comme un livre fermé de bibliothèque ? Ou allons-nous faire de notre vie un livre vivant de la présence de Jésus en nous ?

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *