Isaïe 11,1-10       Psaume 71      Romains 15,4-9      Matthieu 3,1-12
aa2blapinbleu333c-mt3_10

Pour aller plus loin

Détails

-Le lapin a donné un coup dans l’arbre avec sa cognée pour voir s’il y avait des bons fruits ou pas.
Il en tombe d’une même espèce mais de plusieurs couleurs. L’espèce, c’est moi. Les couleurs différentes sont les différents fruits qui évoluent en fonction de mon maturité spirituelle (liée à mon âge, mes expériences, mes lectures, mes rencontres).
-Le coup de hache a blessé l’arbre mais a permis de faire tomber les fruits qui étaient mûrs.

Questions

-Qu’est-ce qui a mûri, en moi, durant cette dernière année ? A la fin de tout discernement, il a toujours une décision à prendre. Cette décision est un peu comme ce coup de hache, il engage le présent et l’avenir. La décision est suivie de fruits. Souvent, les fruits ne peuvent tomber de l’arbre quand aucune décision n’est prise. Ne pas prendre de décision, c’est attendre que les fruits tombent. Quelques fois, quand certains tombent, ils sont déjà entièrement mangés par les oiseaux.
-Quels sont les « bons fruits » de ma conversion ? Dans quel domaine puis-je les goûter ou bien les autres peuvent-ils goûter les fruits de ma conversion ?
FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager

4 commentaires

  1. Court Christiane

    Merci au lapin bleu car j’adore lire ses messages qui vont droits au coeur.
    Je ne connaissais pas le catéchuménat mais depuis que je suis engagée là, je comprends mieux le message du Christ qui nous envoie en mission…

    Répondre

  2. Je laisse résonner : « A la fin de tout discernement, il a toujours une décision à prendre. » »La décision est suivie de fruits. Souvent, les fruits ne peuvent tomber de l’arbre quand aucune décision n’est prise. » « Ne pas prendre de décision, c’est attendre que les fruits tombent.  » « Quelques fois, quand certains tombent, ils sont déjà entièrement mangés par les oiseaux. »

    Prendre la bonne décision …Y en a -t-il qu’une d’ailleurs ? Dieu n’a -t-il pas en réserve le filet de secours propre à chaque option ?
    Il me dit OSE…mais quoi, où Seigneur ???
    Pour quel appel ?
    Est-ce l’événement qui décide de la direction ou moi ? Qui tient le volant ? Qui est mon moteur ?
    Si une solution se proposait claire, nette, déjà pleine de lumière ce serait simple mais même avec la prière je ne sais pas toujours si je dois aller vers la porte ouverte ou si le chemin est plus escarpé avec ses surprises et que la porte est plus loin plus cachée ?
    Je me souviens de ce jeune prêtre qui disait que pour lui sa vocation avait été pleine de petits cailloux blancs assez discrets, (genre Petit Poucet) posés un par un, doucement, et que c’est en se retournant qu’il avait vu le chemin balisé et où ça allait nécessairement le mener vers son engagement….
    En ce temps d’Avent ….qui mène au Présent, pour un Après Fructueux, résultats des engagements pris avec confiance et amour…nourris moi Seigneur de Ta Lumière qu’elle puisse rejaillir où Tu veux…

    Répondre
  3. CRBR

    comment fait le lapin pour savoir ou veux aller le seigneur?y’a un itinéraire et un itinéraire bis en cas de problémes, non passeque la logistique c’est important, non mais vraiment! excellent!!!

    Répondre
  4. Marie-Ange

    Il y a 2000 ans, dans le désert de Judée, saint Jean Baptiste annonçait avec conviction l’arrivée prochaine du Messie…

    Aujourd’hui, sur la toile, Jean-Baptiste, l’auteur de notre Lapin préféré, nous invite avec la même conviction non seulement à nous convertir mais aussi à aider nos proches à se préparer à
    accueillir le même Seigneur !

    C’est trop chouette, je ne pouvais laisser passer !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *