» Pingouin dans le champ, été méchant « 

 

15ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 55,10-11

Psaume 63

2ème Lecture : Romains 8,18-23 

Evangile : Matthieu 13,1-23

 

ATO15Lapinbleu403-Mt13_3.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

-Le lapin avance en semant des graines sous le regard sceptique du pingouin.

-Dans ce dessin, rien ne pourrait empêcher les graines de pousser sinon l’accueil de la terre elle-même.

 -Il y a aussi un périscope. On ne sait pas trop ce qu’il fait là. C’est l’espérance, dans les milieux les plus glacés, qui regarde dans la direction où va le lapin.

-Le lapin porte une serviette. Sur son épaule (et non pas sur les oreilles qu’il a gelées). C’est la douceur, la chaleur et la force de l’Esprit-Saint. Avec les épaules, on peut porter des choses lourdes, voilà pourquoi quand on fait le signe de la croix, on se signe l’épaule quand on évoque le Saint Esprit.  

-Les graines sont rouges, la serviette est jaune ; les couleurs sont visibles. Ce sont les seules couleurs chaudes du dessin. L’Esprit que Dieu a mis en nous est le seul qui puisse nous faire vivre, comme une source de chaleur dans un milieu gelé.

 

Questions

-Dans ce dessin, rien ne pourrait empêcher les graines de pousser sinon la terre elle-même. On peut enlever la chaleur du soleil de la parabole, les oiseaux, les ronces… Si la terre n’est pas accueillante, rien ne pousse. Les graines rebondissent car elles sont repoussées par le sol inhospitalier.

-Pour que la grâce de Dieu repose en nous, il faut un minimum déblayer le terrain. Plus on déblaie, plus il y a de la place pour accueillir.

-Qu’est-ce que je vais déblayer cette semaine ?

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager

8 commentaires

  1. béa-titude

    Oh j’aime bien ce dessin, le contraste avec l’été qui nous illumine et ce froid pôlaire….de Pôle Nord… ou Sud ?D’ailleurs je crois qu’on gèle aux deux extrêmes…
    Le Pôle Nord c’est celui qu’on vise pour garder le cap sur la boussole non ?
    Mais là comment garder le cap en milieu glacial ? Est-ce que ce qui menace c’est mon coeur de glace ? Ou le contexte ambiant où aucune chaleur des coeurs ne semble passer ?
    Quand tout gèle, tout est figé, fin du mouvement et de la vie…et dureté aussi des éléments…plus rien ne circule, on pourrait croire que c’est la mort, mais parfois sous la glace il y a encore des traces…, on peut la percer et pêcher encore…Chasser à la surface ? Construire son igloo avec les éléments dont on dispose…Que de ressources… encore pourtant …
    Mais semer , là j’avoue…autant il peut y avoir des cactus dans le désert mais au pôle…ce n’est pas Paimpol ! :-)
    Je n’ai pas étudié en géo de végétation, genre toundra ou taïga dans ces coins -là, à l’autre bout du monde ou de soi…
    Ce qui est étrange dans ce paysage c’est ce lapin innocent sans fourrure, ni protection, ni bonnet, le benêt, ni moufles, ni écharpes, à poil, nu comme un verre, bleu de froid, ne semble pas sentir les gerçures,les brûlures car le paradoxe c’est que quand on gèle , on brûle ! Comme si cela consumait aussi, le froid qui gèle , qui conserve et qui brûle et tue…
    Et pourtant pas seul encore, notre lapin, un pingouin étonné, un périscope « divin »…Je connaissais « l’oeil était dans la tombe et regardait Caen mais pas l’oeil était dans l’eau ou la glace et regardait le lapin …:-)
    Peut-être que cet œilleton d’Espérance c’est celui qu ‘on doit avoir pour regarder la situation autrement en partant des profondeurs, de son intériorité ?
    Cette petite bougie qui peut rallumer toutes les autres, ou celle de Charles Peguy je crois, cette toute petite fille qu’on n’espérait pas….Souvent une miette de rien, un Souffle si léger qu’il pourrait ressembler à L’Esprit Saint,
    Ou là, cette Espérance en sous-marin mine de rien…qui veille…
    Alors moi ces graines vouées à rien je les verraient bien pousser au contact des mains du lapin…
    Non comme des germes , des bactéries, mais comme des fruits de sa bienveillance inconsciente et gratuite, offerte contre tous les pronostiques pessimistes ou juste réalistes…
    Alors moi cette semaine si je n’ai que mes mains et ce regard d’attente, et cette serviette sur l’épaule, je vais mettre les graines dedans et on verra bien…
    Un projet qui n’a pas eu sa réponse, dont je ne rêvais qu’à moitié mais qui maintenant qu’il semble envolé me crée des regrets et me fait douter . Ne l’ai-je pas assez investi ou n’était-il pas pour moi? Suis-je juste vexée ou mise face à mes ambitions glacées, pétrifiées…Ai-je trouvé qu’il n’était pas à ma « hauteur » ou y a-t-il pour cette rentrée un projet du coeur plus porteur qui m’a échappé ?
    Tout semblait se mettre en place tout seul, et j’ai comme raté le train en marche…à moins qu’il ne soit en retard lui-aussi …
    Peut-être que je n’ai pas osé semer …ou chercher le bon terrain fertile…?
    Besoin de prier et de faire silence dans l’immensité des possibles, se re-cueillir et écouter…
    Belles vacances à tous, même sans virées… et belles semences pour les départs, les gestations, prochaines naissances pour la rentrée :-)

    Répondre
    • Marie-Ange

      Belles vacances Béa… essayons de prier les uns pour les autres et de laisser dormir les soucis… jusqu’à la rentrée !

      Répondre
      • béa-titude

        Oh Marie-Ange quelle délicate attention ! Une grâce dans ma journée que j’accueille à 200% et qui me touche d’autant….
        Belles Vacances aussi bien sûr à vous , ressourcement et pause pour l’essentiel, recentrage et pied levé !
        Ce n’est pas toujours simple pour chacun et chacune et les soucis font partie de la vie…
        Alors vos belles paroles vont m’accompagner pour cet été ! Merci !
        Je vous emporte dans mes intentions et bénédictions.
        Béa

        Répondre
  2. Cath Lacroix

    ‘Pingouin dans le champ; été méchant !’
    Avez-vous d’autres maxines de derrière les fagots ou dessous la manche ?
    J’ai d’abord éclaté de rire en découvrant celle du jour avant de me laisser prendre par le dessin, la suite, les commentaires, et tout et tout …
    Merci, cher Coolus, de faire exploser nos a-priori sur le petit champ bien de chez nous et bien propret dans lequel la semence est supposée tomber.
    Vous ouvrez nos yeux, nos oreilles, nos cœurs … nos horizons !
    Longue vie au Lapin Bleu !!

    Répondre
  3. Marie-Ange

    En cet été chaud et sec, aide-nous Seigneur à prendre du temps pour irriguer, pour nourrir de notre prière nos communautés paroissiales, afin que Ta Parole soit accueillie et porte du fruit !

    Répondre
  4. Sarah

    Il est important de faire le tri, le ménage pour laisser place à de nouvelles graines plus porteuses d’espérance.

    Si nous laissons les choses en friches ou arides par nos attitudes alors rien ne pousse, rien ne peut pousser. C’est une réalité qu’il est parfois difficile de reconnaître…

    Répondre
  5. Philippe-Guy Charrière

    Bravo ! Vraiment extra !

    Répondre
  6. Marie-Ange

    Je le sais bien : la foi il faut la vouloir, la désirer, la mériter, lui préparer une belle place puis l’accueillir, l’aider à vivre, la nourrir … et aussi la partager !

    Hélas ! À certains moments mon cœur ressemble à une banquise !
    Seigneur, accorde-moi la grâce de savoir le préparer à recevoir la semence !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *