Si l’ « hagiographie » est l’écriture de la vie (ou de l’œuvre) des saints,

l’ « agio-graphie », elle, est à éviter dans les boîtes aux lettres. 

 

 23ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

1ère Lecture : Ezéchiel 33,7-9

Psaume 94

2ème Lecture : Romains 13,8-10 

Evangile : Matthieu 18,15-20

 

 ATO23Lapinbleu759C-Rm13_8.jpg

Pour aller plus loin

Détails

 

-Etre endetté, c’est devoir quelque chose à quelqu’un.

-Saint Paul déclare de nous comporter comme si on était toujours endetté, devant toujours plus d’amour aux autres.

-Ici, le lapin n’en est pas conscient, et il reçoit la facture récapitulative, avec des agios à payer comme s’il était à découvert. A voir sa tête, il en a pour une grosse somme.

 

 

Questions

 

-Si mon compte était débité en argent à chaque manque d’amour de ma part, il serait bien vite vidé.

-Et moi, envers qui ai-je cette dette de l’amour mutuel ? Pourquoi ?

-Et pourquoi ne ferais-je pas une cagnotte en mettant telle somme que je me fixe à chaque fois que je blesse l’amour ? Après, je peux en faire ce que je décide (pour ceux qui n’ont pas d’idées, un don au lapin bleu, hihi !), l’essentiel étant de prendre conscience un peu plus de cela.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager

6 commentaires

  1. béa-titude

    Dette de l’amour mutuel…c’est joli comme expression…
    Ce qui me rassure un peu c’est mutuel, j’y entend « donnant- donnant » , amour échange partagé qui circule …Mais a y regarder de plus près même cet amour-là pas totalement gratuit, gratifiant, qui nourrit réconforte il n’est pas toujours à compte équilibré du débit et crédit…
    C’est vrai parfois on reçoit de l’amour et on n’en donne pas autant, ses parents, par exemple quand on a la chance d’en avoir des aimants on trouve cela normal et puis un jour on est parent, un jour on les perd, un jour on vit un effort qu’ils ont fait pour nous et que comme certains sportifs, les patineurs artistiques, ils ont fait en souriant et on n’y a pas vu ni l’entrainement-à l’amour-, ni la transpiration ni la beauté de la prestation…
    On dit ‘l’amour coule de source » quand il est vrai mais ce n’est pas si simple.
    Dans mon parcours il y a des gens à qui je ne rendrai jamais autant que reçu, mais je dois au moins le voir et leur rendre cette justice si je peux…
    Ensuite il y a un système qui n’existe pas dans les banques, la perméabilité entre « comptes »… j’ai reçu des uns et je vais donner ..à d’autres… De mes parents moi je vais « rendre » à mes enfants , voir même tenter d’améliorer l’héritage d’amour en corrigeant certaines erreurs dont j’ai pu souffrir, en en commettant d’autres malgré moi, de bonne volonté..
    C’est pareil en amitié, un ami me soutient et sur ma route un autre aura besoin de moi… Je ne me dis pas « Tiens mais non c’est à X que je dois pas à Y qui pèse sur moi » …C’est Y qui est en demande…et l’amour c’est ça être présent là où il y a manque…
    Cela ne veut pas dire je ne renvois jamais l’ascenseur à X, cela veut dire que ce qui m’a sauvé doit sauver…
    Un peu comme une semence dont on m’a fait cadeau qui doit pousser et semer…
    Je crois parfois que ce que je donne à Y à qui je ne dois sur mon relevé « rien », est une dette de tout ce que je porte de richesses venue de plus loin que moi…
    Si moi je suis en état de l’aider c’est un mouvement qui doit rejaillir naturellement… Et même parfois si je ne suis pas en état je peux puiser dans des réserves que j’avais oublié (genre compte épargne d’amour, Dieu étant un excellent épargnant :-)
    Après cette chaîne un peu spéciale qui part en zig zag, XmoiY, il y a pour moi un soucis, l’amour pas mutuel justement…
    Celui qui est blessé..
    Il y a ceux que j’ai aidé, pour lesquels j’ai rempli le compte d’amour et qui rendent le mal … Peut-être qu’ils ne voulaient pas être riche, que je les ai envahi, qu’ils se sentent redevable et me font payer le prix, que je leur rappelle leurs mauvaises erreurs de gestion ou autre, je ne sais mais là ça fait mal..
    C’est comme la chaîne cisaillée, rompu…
    L’amour gratuit… pas simple du tout, on sort des comptes et des agios, on le donne sans bonus ni gratification et sous les coups on a l’impression de le donner à perte, qu’il y a mal donne , qu’il s’inscrit au débit et plus au crédit..
    Il devient comme une faute…
    Et là , c’est presque la cata, on est tenté de ne plus fleurir et semer mais de se rétracter, d’assécher une source qui devient douloureuse, de rentrer se planquer sous terre, de devenir stérile et d’arrêter les frais…
    Et là si on revient pas à l’origine de ce qui circule de bon en nous, de ce Dieu fou qui a TOUT donné, on s’assèche…
    On avait juste oublié que l’amour ne vient pas de nous, qu’on n’y est pour si peu, serviteur inutile, qu’on y cherche nous toujours un peu de confort, de royalties, en mode investissement, placement, rentabilité…mais que l’amour le vrai est TOTALEMENT gratuit, offert…
    C’est celui-là pour lequel on n’a pas fini de s’entraîner pour muscler notre bonté, notre service, notre sourire,notre coeur, notre âme …C’est celui là notre dopamine…Et le seul fournisseur c’est le Christ…On est un peu hors-jeu du coup avec nos petits amours à nous…
    C’est pour cela que s’il est important de regarder ses agios , il est encore plus important de remplir son crédit, à tout moment, pas que avec ceux que l’on pense rentables, ou productifs…
    Il faut comme disait un confesseur « mettre de l’amour dans tout ce qu’on fait et avec tous… » et petit à petit le compte se remplit sans qu’on y pense parce que c’est comme les pains et les poissons , le don total fait de drôle de multiplication auquel aucun comptable n’a jamais pu rien comprendre tant ça dépasse l’imagination…
    Et si certains en doute, je crois que le Christ est plus que Bankable il est l’affaire des siècles des siècles jusqu’au dernier…parce qu’IL ne sait pas compter, et que sa règle c’est à l’infini du Don…Puits sans fond ni fonds d’investissements.
    Bonne gestion à tous en cette rentrée :-)

    Répondre
  2. Marie-Ange

    Une fois de plus mes coordonnées ont disparues et je ne suis plus inscrite dans la liste des abonnés à la Newsletter.
    Cela m’arrive souvent, j’aimerais bien savoir pourquoi. S’agit-il d’une fausse manœuvre de ma part ?
    Est-ce que cela arrive à d’autres ?
    Si l’un d’entre-vous a une idée sur la question il serait sympa de me renseigner. Merci !

    Répondre
  3. Marie-Ange

    C’est pourtant vrai que les lapins, même bleus, ne se « nourrissent » pas que de l’air du temps !!!
    Mais cher Lapin Bleu comment te faire parvenir ne serait-ce qu’une petite partie du fruit de nos cagnottes, de ma cagnotte alimentées par tous mes manques d’Amour ? Merci de nous donner, de me
    donner le « mode d’emploi ».

    Répondre
    • Marie-Ange

      Pauvre Lapin Bleu, va !
      Je n’ai pas joué le jeu : malgré tous mes manques d’Amour, trois ans plus tard ma cagnotte est vide, ou plutôt elle n’est pleine que de ma fidélité !!!

      Répondre
  4. catherine

    Je comprends très bien, je fais la même tête quand je reçoit ça sur mon compte!!!!!!

    Répondre
  5. Bernadette Dandelot-Bardouillet

    Bonsoir,

    De peur d’avoir des agios exorbitants, je tiens à vous témoigner, chez lapin bleu, toute ma reconnaissance à nous éclairer de manière humoristique sur la Parole de Dieu dans notre vie. Je vous
    remercie pour tous les moments partagés devant vos dessins que j’aime découvrir chaque semaine. Croyez en mon affection profonde en union de prière dans le Christ. Bernadette

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *