un lapin écorché vif au sens premier du terme…

1ère Lecture : Sagesse 1,13-24

Psaume 29

2ème Lecture : 2 Corinthiens 8,7-15

Evangile : Marc 5,21-43

 

BTO13Lapinbleu284C-Sg1_13.jpg

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin sourit en pensant à ce qu’il serait sans la vie; un tas d’os, de peau, de muscles et de graisse. Certes, c’est déjà un sujet passionnant, complexe, mais il manque l’ essentiel…

-A gauche, le petit ver pense la même chose, à part que lui, il est un peu moins élaboré.

-Dans l’ordre de grandeur, une herbe l’est moins qu’un ver, un ver moins qu’un lapin, un lapin moins qu’un homme. Et Dieu est encore au-dessus de tout

 

Questions

 

-Si on reprend la parole du livre de la sagesse, on voit le but de Dieu ; créer pour une subsistance, créer pour durer.

-Il y a une formule qui ne me satisfait pas, concernant les avis de décès : « Il a plu au Seigneur de rappeler à lui X ou Y » Comme si le Seigneur se complaisait à cela, lui qui a fait les choses et les personnes pour qu’elles subsistent. Il est vrai qu’on retrouvera un jour ce qui nous ont quittés pour une fête éternelle, mais bon, le Seigneur ne joue pas avec nous comme il joue avec des marionnettes. Une autre parole de la Bible dit que si le Seigneur patiente, c’est pour que nous ayons le temps de nous convertir. Bref, il nous cueille quand nous sommes mûrs, pas quand nous sommes verts ni gâtés.

-Et moi, est-ce que je tisse des relations pour qu’elles subsistent ? est-ce que je construis pour que ça subsiste ou bien suis-je dans les relations jetables ? Les projets jetables ? L’amour jetable ?

Share

Un commentaire

  1. béa-titude

    « Lorsque cela semble difficile, souviens-toi que nous ne sommes pas appelés à réussir, mais à être fidèles. La fidélité est importante, même dans les petites choses, non pas pour la chose elle-même, ce qui serait le souci d’un esprit mesquin, mais pour la grande chose qu’est la Volonté de Dieu.  » Mère Teresa…
    Elle m’accompagne , cette fidélité aux antipodes du jetable, du zapping, du périssable, consommable…C’est aussi cette idée du bâtir sur le roc..contre vents et marées et tempêtes.
    Récemment je recherchais de vieux chants bien romantiques de l’ère paternelle, « la jolie meunière » « la route fleurie » Georges Guétary et je suis tombée via youtube sur « papa aime maman » naïf à souhait, basique , il y avait des reprises de Tino Rossi, de Bourvil, Mimi Hétu ??? , et là je me dis que la beauté est dans la simplicité…
    Ma grand-mère ( qui n’a pas écrit le livre de la sagesse mais avait la sienne) disait à ses enfants « En cas de crise il faut savoir durer »…endurer aussi…
    Je suis aussi d’accord sur Dieu qui ne rappelle pas à Lui mais accueille…espère, aime…sauve…et nous donne la Vie , rien que la vie, toute la Vie, toute Sa vie…
    « Comment ne pas Te Louer, héhéhé….Seigneur Jésus. »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *