Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup !
(attention au mur quand-même…)

 

1ère Lecture : Ezéchiel 2,2

Psaume 122

2ème Lecture : 2 Corinthiens 12,7-10

Evangile : Marc 6,1-6

 

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin est en position verticale (debout), même s’il ne touche pas le sol.

-Le lit a un système pneumatique (regarde la marque du lit) « pneuma » = « souffle » en grec. Le souffle, c’est l’Esprit.

-Il est trois heures (il est temps de se lever !). Trois heures, c’est l’heure de la mort du Christ, l’heure où il remet l’Esprit. L’heure où il entre dans le sommeil de la mort pour nous mettre debout.

-L’Esprit-Saint donne vie, fait ressusciter, « REMET DEBOUT », position de l’ Homme vivant.

-Le lapin est surpris, il a un œil endormi et un autre réveillé en sursaut (tu m’étonnes…)

-Cela dit, s’il a choisi ce lit pour dormir, c’est qu’il se doutait un peu de la suite logique…

 

Questions

 

-Dieu appelle le prophète Ezéchiel pour être son porte-parole. Peut-être que cela m’arrive aussi, d’être le porte-parole de Dieu pour un ami, dans mon travail, avec un inconnu… Quelques fois, on stresse alors qu’on est encore « couché ». Si l’Esprit nous met debout, c’est qu’il peut aussi agir après. Sur le dessin, l’espace est libre devant le lapin, il n’y a pas d’obstacle (heureusement pour lui, d’ailleurs…)

Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Je connaissais le siège éjectable ( celui parfois professionnel) mais pas le lit éjectable… Mais avec l’Esprit c’est vrai que tout est possible, il a en effet un effet presque brutal, un peu comme un coup de pied au c…ou une grande tape dans le dos, un peu comme dans certaines BD un vent qui pousse alors qu’on freine des deux pieds à en faire des tranchées dans le sol…Ce besoin irrépressible qui nous fait agir alors que par le raisonnement tout prône de rester bien tranquille, et qui en plus nous mène au succès d’une opération pour laquelle on n’aurait jamais parié…
    Cet étonnant Esprit Saint comme une conscience intérieure qui lutte et brave nos peurs et nos inquiétudes et qui insiste et remet le couvert tant qu’on n’a pas ouvert nos cœurs, un peu harceleur sur les bords tant qu’on n’a pas dit oui à ses projets qui décoiffent…
    Et puis on le découvre, plus on l’identifie plus il se découvre à l’action dans nos vies, de quoi craindre plus encore de le prier, que va-t-il encore m’arriver si je l’appelle, jusqu’où va-t- me porter , me faire me dépasser, découvrir des richesses insoupçonnées aux tréfonds même parfois des tempêtes et des épreuves…
     » Je n’y arriverai jamais, trop dur, trop risqué, trop douloureux, trop inabordable pour ma sensibilité et mes faiblesses »
    Et bien oui, c’est un peu le « YES WE CAN » plutôt en mode « OUI L’Esprit Saint peut le faire à travers toi », laisse sa petite voix ouvrir la voie à plus que toi…au bout toujours la joie…parfois d’avoir juste été là, ou d’avoir pu ce qui te paraissait être infranchissable, insurmontable, ou juste pour mettre en toi cette sérénité jusque dans tes combats les plus exposés…
    Au bout, toujours la joie comme une certitude, c’était donc là où Il t’attendait qu’importe pourquoi, LUi le sait.

    Répondre
  2. Marie

    Super, Coolus! Merci. Qu’il est bon le Seigneur, confiance, se laisser relever, en marche avec le bon berger.
    Bon dimanche.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *