Le premier dromadaire surfeur (5 secondes avant l’exploit)

Isaïe 35,4-7

Psaume 145

Jacques 2,1-5

Marc 7,31-37

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Un peu surpris, ce lapin… Surpris de la promesse de Dieu qui paraît être de la science-fiction…

-Il était tranquille, dans le désert, sur son dromadaire. Il n’y avait pas de relief dans sa vie. Horizon plat.

-Soudain, le pays torride se change en lac (j’en connais un qui va surfer en dromadaire !)

-Et voici cocotte qui galope pour échapper à l’eau, sous la bride du lapin qui a peur alors que cocotte a fait ses réserves dans sa bosse. Pas besoin d’eau.

-Et évidemment, le lapin doit trouver un coupable à cet imprévu. Le premier qui lui vient : la météo…

Questions

-Jésus est la source. Source de vie, source du don, source de l’amour, source de la liberté. Quand je cherche ma source ailleurs, forcément, j’éprouve un grand vide après un moment intense de vie, d’amour, de don, de liberté, puisque hors de Dieu, ça ne dure qu’un instant.

-Et je vais même fuir Dieu, en pensant que c’est lui qui m’empêche de vivre, d’aimer, de donner, d’être libre. Est-ce que je pense que Dieu réduit ma vie, ma liberté… ? Si j’imagine Dieu ainsi, le Dieu que j’imagine n’est pas le Dieu des chrétiens.

Share

Un commentaire

  1. béa-titude

    Dieu est plénitude par excellence…Et j’aime bien cette vague comme un baptême en plein désert, plongée dans la mort ET la résurrection, pas peur de se perdre pour se trouver…
    Moi j’imaginais plutôt un chameau et je ne suis pas douée même si il y a un moyen mnémotechnique à chaque fois je me trompe….Je pensais au chameau quand je me conduis en chameau, avec les autres et que je ne pense qu’à ma petite vie et à mes réserves personnelles ( réserve de temps, d’énergie, d’effort, de partage, de communion, de service, de don…) et en effet très vite autour de moi, c’est le désert…d’amour. ou de paraître…puisque je monte sur mes grands…chameaux…:-)
    Cette vague, tsunami, elle vient aussi faire la grande lessive de tous mes pires et mes ratés, un peu comme un sacrement de réconciliation…Elle pourrait me mener tambour battant ( de machine à laver) là où elle m’a prévue de tout temps…Autant accompagner le mouvement….
    Et si ils n’ont rien dit à la météo, Dieu lui a dit « Mettez hauts les cœurs « ! Enfin élevez vos âmes quoi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *