Ca rouille pour moi…

Nombres 11,25-29

Psaume 18

Jacques 5,1-6

Marc 9,38-43, 45, 47-49

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le lapin gris est fier de sa voiture. Il ne veut qu’une chose ; qu’on l’admire.

-Le lapin bleu n’a qu’un outil en main, une pompe pour gonfler les pneus. Sans cet outil, la voiture est bonne à stationner dans le garage. On peut lire « pneuma » sur la pompe. Pneuma veut dire « souffle » en Grec. Le souffle, c’est l’Esprit-Saint qui donne le mouvement.

-C’est aussi lui qui apporte la fantaisie (Si on regarde sur la calandre, là où se trouve le logo « Bugatti », il y a un smiley rose à la place).

Questions

-Etre riche n’est pas un mal. La richesse et l’or ne sont un mal que lorsqu’ils ne sont pas partagés.

-Ils sont pourris quand ils nous éloignent de Dieu, quand ils nous font croire qu’ayant de l’argent, on ne risque plus rien.

-L’argent sauve t-il ? De qui ? De quoi ? Jusqu’à quel point ?

-Quelles sont mes richesses matérielles, culturelles, spirituelles ? Sont-elles « rouillées », ou partagées ?

Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Ce qui est pervers avec l’argent c’est le pouvoir, l’estime, l’admiration qu’il apporte…
    Que vaut un bolide si personne ne reste scotché devant….?
    La richesse matérielle doit susciter l’envie, la jalousie…
    C’est une plaie d’ego…l’argent est un faire valoir, comme si on valait ce qu’on palpe-touche et ce qu’on « rapporte » dans notre société qui quantifie, rentabilise, pèse et sous-pèse…Ne dit_on pas vulgairement le pèze d’ailleurs…
    Le risque de l’argent c’est qu’on finit par ne plus être touché par personne…tant on domine..ou croit dominer jusqu’à la vie…
    Je me suis retrouvée vendredi dernier en quête de valeur…de sens…
    Je suis arrivée en retard à cette messe matinale suivie d’adoration, avec mes questions…et je me suis assise discrètement de profil sur un petit estrade soutenant un petit orgue au fond….dans la chapelle…
    Et là juste en face de moi, il y avait loin devant dans un coin de l’église une icône peinte par une amie…Une amie que je connais en fait peu, elle a fait l’aumônerie à ma fille, elle a six sept enfants , une fille trisomique adoptée, elle porte sur le visage une vraie douceur…et « son » icône était une icône sur le Christ avec un agneau sur les épaules, le berger…MON berger….
    J’ai su qu’IL me portait, et que j’avais à porter aussi un agneau un peu paumé dans cette vie…
    J’ai su que il ne faut pas déserter les lieux de faiblesse sous-prétexte que notre société les méprise et ne leur donne ni moyens, ni attention, que de l’esbroufe…pour la fausse bonne conscience…
    J’ai remercié ce dimanche cette peintre mère au foyer investie dans le handicap….
    Elle a sourit en regardant son tableau « il est pourtant mal placé »…De fait dans ce coin…
    Moi aussi je me sens mal placée…et pourtant quel bien ce tableau m’a fait !
    Peut-être que je fais du bien sans le savoir ? (tant mieux que je n’en sache pas trop puisque c’est LUI qui agit)….
    Je pense à ces trois « citations « confiées cette semaine…
    Bob Marley je crois : « Ne vis pas pour que ta présence se remarque mais pour que ton absence se ressente »
     » Je préfère la liberté dans la pauvreté que la richesse dans l’esclavage »
    Un ami en fauteuil  » Tu sais moi je ne peux pas marcher mais je roule et au moins j’avance…. » Leçon de vie…
    La seule richesse qui ne rouille pas ? ….c’est l’amour….et Celui qui l’accomplit en chacun.

    Répondre
  2. Marie-Jean

    Merci, lapin bleu, pour tes questions. C’est vrai que, souvent, quand on parle de richesses, on voit facilement les richesses matérielles, parfois peut-être les richesses culturelles, mais on oublie souvent les richesses spirituelles !
    Et plus on avance dans ces catégories, plus c’est « compliqué » de partager, car il me semble que cela implique aussi une relation de plus en plus intime avec l’autre : difficile de partager richesse culturelle si l’autre n’y est pas ouvert naturellement ou par formation, et pour les richesses spirituelles, cela révèle une relation profonde car elle met en jeu la personnalité des êtres…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *