La Parole s’envole, les écrits restent…

Sagesse 7,7-11

Psaume 89

Hébreux 4,12-13

Marc 10,17-30

Pour aller plus loin

Détails :

 

La Parole de Dieu est vivante, On le perçoit à travers plusieurs détails :

-1. Les lettres « VIVANTES » sont pleines de couleurs. Les trois premières lettres sont les couleurs primaires et les trois suivantes sont les couleurs secondaires. Ainsi, la Parole de Dieu se lit à plusieurs niveaux.

-2. La Bible a des pages jaunies à l’intérieur, et une couverture avec une croix design, lumineuse. Ca signifie que ces pages, si anciennes soient-elles, sont toujours d’actualité.

-3. La Bible bondit ; quand elle touche le sol, elle donne une impression d’être à notre portée, terre à terre.

-4. La Bible parle. Jésus est la Parole Créatrice. Chacune de ses paroles a du sens. Jésus se réjouit d’aller vers ceux qui ne le connaissent pas.

Le lapin bleu qui court après la Parole, c’est celui qui veut la maîtriser, la dompter, la dresser.

Mais la Parole de Dieu n’est pas enchaînée, elle échappe à celui qui croit la connaître.

Aucune personne n’a le monopole de la Parole de Dieu, aucun n’en a l’interprétation unique.

-Le lapin gris qui ne connaît pas encore la Parole de Dieu est déjà mis en mouvement par elle.

Questions

-En quoi ai-je fait l’expérience que la Parole de Dieu est vivante parce qu’elle rejoint ma vie ?

-Quand est-ce que la Parole m’a touché le cœur en profondeur ?

-Quand est-ce qu’elle a mis ma vie en mouvement, qu’elle m’a donné une orientation, un nouveau départ ?

Share

Un commentaire

  1. béa-titude

    -En quoi ai-je fait l’expérience que la Parole de Dieu est vivante parce qu’elle rejoint ma vie ?
    -Ce WE en retraite silencieuse pour y voir claire…
    -Quand est-ce que la Parole m’a touché le cœur en profondeur ?
    – à Matines, ( je croyais que c’était un truc du chant frère Jacques…sonnez- les….)
    Je pensais que je n’irai pas, envie mais pas tant que ça, se lever à 4H15 très peu pour moi ( pourtant ça m’arrive quand un truc me tracasse… mais je reste dans mon lit bien au chaud) mais là enfiler un truc vite, descendre dans le froid d’une abbaye, à bailler à m’en décrocher la mâchoire, à prier pour un bon oreiller, cela me semblait faux….
    A faire défiler les pages d’un livre de psaume sans rien y comprendre ! Non ce n’était pas mon « appel »
    Et ben si, une porte a claqué à 4 heures dans le couloir, et m’a réveillée, je m’étais endormie, habillée sur le livre emprunté à la bibliothèque des moines « Dieu n’est pas bizarre » de JNoêl Bezançon, passionnant, pile poil sur mes questions mais qui par son interrêt m’avait tenue quasi prête pour les matines…
    J’ai failli éteindre et me rendormir, et puis un truc m’a poussé, tant qu’à faire d’y être…j’ai saisi un manteau et d’un saut je suis descendue…
    Touchée par ces hommes dans leur tenue en capuche qui fidèles prient pour notre monde égoïste sans râler.
    J’ai râlé, c’était long pas comme complies ! presque une heure ! je n’étais pas très réceptive, j’avais honte alors j’ai juste offert l’effort de ma présence.
    La veille un frère avait dit que la prière c’est comme l’eau évaporée au soleil, elle fait des nuages qui voyagent et dont la pluie retombe on ne sait où….Prière qui semble non exaucée abreuve peut-être ailleurs un sol plus desséché que le mien…
    Et puis j’ai reçu

    « Et pour vous, est-ce bien le temps d’être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruine ? Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins : Vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans vous réchauffer ; et le salarié met son salaire dans une bourse trouée.
    Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins : Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j’y serai glorifié – déclare le Seigneur.
    On attendait beaucoup, et voici qu’il y a peu ; ce que vous avez rapporté à la maison, j’ai soufflé dessus. À cause de quoi ? – oracle du Seigneur de l’univers. À cause de ma Maison qui est en ruine, quand chacun de vous s’agite pour sa propre maison. à mon tour….
    …….
    Aggée, le messager du Seigneur, parla ainsi au peuple, selon le message du Seigneur : « JE SUIS AVEC VOUS – oracle du Seigneur. »
    Le Seigneur REVEILLA L’ESPRIT de Zorobabel, fils de Salathiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et l’esprit DE TOUT LE RESTE DU PEUPLE : ils vinrent exécuter le travail dans la Maison du Seigneur de l’univers, leur Dieu
    ……
    Mais à présent, courage, Zorobabel ! – oracle du Seigneur. Courage, Josué fils de Josédeq, grand prêtre ! Courage, tout le peuple du pays ! – oracle du Seigneur. Au travail ! Je suis avec vous – oracle du Seigneur de l’univers –, selon l’engagement que j’ai pris envers vous à votre sortie d’Égypte. Mon esprit se tient au milieu de vous : Ne craignez pas !
    ….
    La gloire future de cette Maison surpassera la première – déclare le Seigneur de l’univers –, et dans ce lieu, je vous ferai don de la paix, – oracle du Seigneur de l’univers.

    « livre d’aggée « je ne savais pas qu’il existait, mais par bribes le texte frappait.

    -Quand est-ce qu’elle a mis ma vie en mouvement, qu’elle m’a donné une orientation, un nouveau départ ?
    Ce matin, l’enfant handicapé que je suis est « mis à pied » passe en conseil de discipline, je le pressentais , on a réduit ses heures d’accompagnement, il est perdu, j’étais absente, tous les profs le disaient, il a « disjoncté », nul égard pour son handicap de la hiérarchie…On sent le désir qu’il quitte l’établissement alors que ce n’était des mots sur une saturation, que avec les heures de l’année dernière il avait progressé beaucoup, qu’il avait super bien démarré l’année, la première occasion est la bonne.
    Je me sentais fatiguée, des contrats qui changent , sensation d’être un pion, dévalorisée, inaudible, cette retraite me rend prête au combat qui n’est pas fini…
    « c’est pas ton enfant, lâche l’affaire, on t’en confiera un plus facile »….
    Tous les mots d’Aggée remontent, reposée ( malgré un réveil à 4 HEURES J ‘active ceux qui ont une vraie vocation pour soutenir le plus fragile….
    Va-t-on gagner ? Je ne sais ; « ne craignez pas, don de sa paix, courage, mon esprit se tient au milieu de vous! « ….
    Retraite à la Trappe mais non cet enfant ne passera pas à la trappe parce qu’on est incapable de présenter et de porter son handicap devant une classe…..et qu’on parle rentabilité pour ne pas lui apporter un soutien qui avait fait ses preuves !!!!
    Sainte colère ? Je ne sais…Besoin de la crier (écrire) ça c’est sûr !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *