Jésus est le hard roc
 
Deutéronome 18,15-20   
 Psaume 94   
 1 Corinthiens 7,32-35   
   Evangile : Marc 1,21-28
 

Pour aller plus loin

Détails


-Ce lapin a été sauvé par le rocher.
-Il rend grâces.
-Le rocher prend la moitié du dessin, le ciel, l’autre moitié. On a le choix entre Dieu ou le néant.
-Le lapin touche le roc, comme les pèlerins à Lourdes. Ce geste n’est pas de la superstition (enfin, ça dépend pour qui…), en principe, toucher le roc évoque le fait de s’appuyer sur le roc qu’est le Christ.
-Ses skis sont en forme de croix ; c’est la croix de Jésus qui nous relève, qui nous sauve, qui nous permet de tenir debout.
 
Questions
 
-Et moi, de quoi ai-je été sauvé(e) ? Est-ce que j’ai déjà expérimenté le Salut de Dieu dans la vie ?
-Si ce n’est pas le cas, est-ce que je lui ai demandé « Fais-moi voir ton Salut » ?
-Est-ce que Dieu m’a déjà donné un « répit » ? J’aurais pu mourir, et je suis toujours vivant(e).
-Comment est-ce que j’ « utilise » ma vie ? Pour qui ou pour quoi ?
 
Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Je suis allée à Lourdes, il y a deux ans…. J’en attendais énormément et ça a été un combat de dingue… Tout semblait se liguer pour que je ne puisse pas entrer dans la paix que je demandais …à grand cris….
    Et puis je suis revenue et j’ai parcouru de nouveau chaque journée, chaque tension, chaque déception, chaque protestation intérieure ou non, et je les ai vus, tous ceux qui étaient lumineux sur cette route…
    La « blague » de Dieu la plus drôle, c’est que dans ma résistance à tout, je ne savais même pas ma propre histoire avec Lourdes…
    Maman m’a dit « tiens tu est allée à Lourdes? » J’ai dit « oui pour accompagner Thib et parce que nous n’y sommes jamais allés enfants, que ce n’était pas votre truc… »
    Elle m’a dit « détrompe-toi », elle y est allée trois fois , je ne le savais pas…
    Et la première c’était avec mon père et ma grand-mère maternelle très méditerranéenne, native de près de Carcassonne, qui a emmené mes parents prier pour qu’ils aient un enfant, à savoir moi, justement !
    C’est arrivé dans le mois qui a suivi…
    Drôle, car ce rocher que je ne voulais pas caresser ( stupide fétichisme) il était tellement poli et lisse que je l’ai posé malgré moi ma main, et que j’ai suivi tout du long du chemin le même geste que les autres, tant avant moi et surement de plus éprouvés, comme une grande chaîne d’humanité priante voir suppliante…
    Peut-être que la main de Mamie et celle papa m’étaient données là, sans que je le sache….
    Voilà pour un des nombreux « gestes » de Lourdes….Raconter tout serait trop long..
    Ai-je été sauvé(e) ?
    Je crois….. je crois que la pente était glissante et qu’IL me retenait par les bretelles ….sans se lasser…toute mon adolescence et même après…
    J’ai failli y passer deux fois en accident de voiture et pas….
    J’ai failli perde ma mère et pas…
    J’ai failli perdre mon mari en accident de voiture aussi et même le policier dixit de son aveu même pourtant non croyant, lui a dit d’aller mettre un cierge car vue la voiture sur l’autoroute, il ne pensait pas le trouver vivant…
    J’ai failli perdre mon enfant, on m’y a préparé, et elle est encore là…
    Drôle de deuxième chance…Ce n’est pas simple à comprendre…
    On s’y habitue presque et puis un jour l’issue est autre et on ne comprend plus parce que la vie, c’est cela aussi, des proches qui s’en vont…
    Et pourquoi me suis-je sentie alors ingrate ?…
    Le vrai Salut de Dieu, fût alors, pour moi de Le trouver, non dans ses sauvetages ou ses merveilles mais dans mon naufrage…
    Parce que l’amour là, ce n’est plus de Le voir en « assurance tout risque » mais en « aimant quoiqu’il arrive »
    Je L’aime alors même que je suis perdue…je deviens même éperdue alors que tout est fini et que je vois que c’est là justement que Tout se donne…
    Et c’est là aussi pour moi que l’amour s’affine, se précise, se « nectarise… » et c’est là que je touche un peu du doigt, ce sens de la Croix dont je ne voulais pas, ce partage-là aussi si fort et si fou…
    C’est là où se devine que la solitude dans cet Amour-là, n’existe pas…
    Et que donc seul l’Amour compte sans décompte, sans conte, sans ego, jusque dans la pauvreté même de mon parcours….
    Et cela recentre tout !
    Mon centre c’est Lui…infiniment présent…

    Répondre
  2. Marie-Madeleine

    N’ayant pas été à Lourdes, je ne savais pas que l’on touchait le rocher… Merci Coolus de m’avoir appris que ce n’est pas de la superstition… ainsi quand j’irai à Lourdes (un projet!) je ne jugerai pas ceux qui font ce geste de rendre grâce et je le ferai moi aussi…C’est comme quand nous embrassons la Croix, c’est parce que le Christ est notre Sauveur et que c’est une marque de respect et d’amour…Bonne semaine dans la bulle B.D. au Lapin Bleu de Dieu!EUDP…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *