Qui trouve, cherche…

 

 Job 7,1…7
Psaume 146
1 Corinthiens 9,16…23
Evangile : Marc 1,29-39

 

 

Pour aller plus loin

Détails et questions:

 

-Il nous arrive de chercher le Seigneur… en fermant les yeux… Si on regarde les attitudes des lapins, elles reflètent notre manière de chercher le Seigneur. De gauche à droite ;

-On marche en avant et on regarde en arrière. Refus de lâcher le passé.

-On crie vers Dieu mais on ferme les yeux pour ne pas voir en face ce qu’il demanderait…

-On est face à lui, avec une loupe à décortiquer les détails et on oublie l’essentiel (Lui)

-On est près de Lui (lapin du milieu) et on regarde ailleurs (distraction dans la prière)

-On est perdu dans les broussailles à se débattre. Qu’allons-nous le chercher dans les

broussailles ? (refus de sortir de nos empêtrements et entêtement)

-On cherche sous les pierres. C’est lourd, à soulever, toutes ces pierres ! (épuisement à

chercher dans de mauvais chemins ; occultisme, pseudo-révélations, faiseurs de miracles…)

-On le cherche dans le dialogue « Tu ne l’aurais pas vu, toi ? » et l’autre, avec la tête, fait signe que « non » (refus de témoigner des merveilles que Dieu a faites dans nos vies, et qui pourraient faire avancer l’autre)

 

-Et aussi, la croix est bien visible, mais on préfère chercher le Seigneur dans la gloire… Non ?

Share

6 commentaires

  1. béa-titude

    Je m’ étais dit, je vais juste mettre un silence sur ce commentaire…et puis c’est plus fort que moi, un premier chant, en prière…:
    R: « Oh! Gesthemani, la lune danse dans les arbres… Oh ! Gethsémani ! le vieux pressoir est plein de fruits. »
    « Vous n’avez pas compris …. » jusqu’à la ruine et le deuil…
    Dur, dur…et pourtant cela m’appelle, non comme un vous externe, mais comme un « toi, direct »
    Qu’est-ce que je comprends à la Croix ? Rien sans doute…
    J’entends aussi d’autre vieux chants : « A toi la gloire…. » « Victoire, Tu régneras »…
    Devant la Croix il y a l’épaisseur du silence…qui se tait…
    Contempler…
    Sans doute qu’on préfère le Seigneur dans la Gloire, Vainqueur…
    Comment le souhaiter souffrant ?
    Mais je crois aussi que, dans l’épreuve, la Gloire fait mal, on s’y sent si seul…
    Certes elle ouvre une porte sur un état de consolation, de miséricorde, un « monde meilleur » mais empêche-t-elle la douleur violente et le chagrin ?
    Pas simple…
    Il y a cette rencontre avec Christ en Croix quand je porte la mienne mais sur le même chemin et plus loin encore, je crois, qu’il y a celle en moi qui ne cherche pas un compagnon de peine mais celle qui l’aime…
    Celle qui aime au-delà d’une quête de soulagement …
    Et ces Paroles-là: « ils regarderont vers Celui qu’ils ont transpercé »
     » Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui… »
    Pleurer sur Lui, pas sur moi…voir quand son sang coule pour et par moi…
    Un autre accueil de la Croix et et de son Visage supplicié…

    Répondre
  2. Mayeul

    GENIALISSIME, le dessin et le commentaire reflète la triste réalité, mais défois en marchant on se retrouve face à la croix, c’est Jesus qui nous dit: « Regarde je suis là, devant toi ? Ou vas tu ? » C’est Dieu qui nous rapelle l’essentiel ! Merci Coolus

    Répondre
  3. gabillet

    Je suis animatrice laïque en pastorale et c’est très dur de trouver des idées pour expliquer la Parole de Dieu à des enfants.Le dessin est génial et le commentaire aussi; tout à fait à la portée des enfants et sortant de l’ordinaire. !!!.Merci et surtout continuez

    Répondre
  4. Sean

    Je penses que je l’ai trouvé. Ce qui m’étonne c’est que personne le voit.

    Répondre
  5. yayon

    je suis chaque jour tellement touchée par tous ces clin DIEU… chaque jour ma foi remise devant Dieu pour la voir grandir; tout ça est d’une « étrange » actualité.merci COOLUS!!!Ce WE promet bien des paroles qui font mouches et c’est pour ça que j’aime autant me rendre à son RDV 😉  

    Répondre
  6. Marie-Ange

    «… on préfère chercher le Seigneur dans la gloire… » ? C’est pourtant vrai ! et je ne sais pas vraiment pourquoi mais, dans Sa maison, c’est Jésus vainqueur de la mort que je cherche… c’est le
    Christ ressuscité, que je voudrais contempler derrière l’autel !

    Hélas ! je me reconnais un peu dans chacun des lapins multicolores et tellement expressifs qui rendent ce dessin tout particulièrement parlant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *