Si mon « aimé aimé bondit sur les collines », ce n’est pas avec un éléphant…

6ème Dimanche de Carême (Rameaux) – Année C


Au début : Luc 19,28-40

 1ère Lecture : Isaïe 50,4-7

Psaume 21

2ème Lecture : Philippiens 2,6-11

Evangile : Luc 22,14-23-56

 

 Lapinbleu346C-Lc19_36.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails 
-Jésus descend la colline pour entrer à Jérusalem et vivre sa passion.-Il est paisible, même s’il est résolu. Ca peut aller ensemble.
-Il est acclamé par la foule qui agite des rameaux. La foule est invisible (à part une main tout à gauche) pour suggérer que cette foule qui l’acclame va l’abandonner 5 jours après.
-Les rameaux ont plusieurs couleurs. On note un rameau rouge, tout à droite (c’est-à-dire au moment le plus loin dans l’action, donc le plus proche de sa passion). Ce rameau rouge symbolise le fouet qui frappera Jésus.
-Le lapin qui regarde son vêtement piétiné par l’éléphant est l’image de celui qui « récupère ses billes ». Il regarde non plus vers Jésus, mais vers ce qu’il croyait donner, mais qu’il n’a pas donné de tout son cœur.
-L’âne est fier comme un paon. Contrairement à Jésus, il regarde en arrière. Sa gloriole ne va pas durer.
-Dans la Bible, le manteau est le signe de la personnalité. Quand le prophète Elisée demandait une « double part de l’esprit d’Elie » et qu’il récupère le manteau d’Elie qui monte au Ciel dans son char de feu, ça veut dire qu’il est exaucé. 
Questions 
-Quel est le manteau que je dépose aux pieds de Jésus, sur le chemin où il passe ?
-Ca ne veut pas dire que Jésus piétine ma vie, mais que je suis là pour me prosterner devant lui et préparer son chemin.-Qu’est-ce que je n’arrive pas à donner et que je récupère sans cesse ?

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *