« Un arbre qui se fait raquetter… »
Isaïe 9,1-6      Psaume 95     Tite 2,11-14      Luc 2,1-14

Pour aller plus loin

Détails
-Ce palmier penche du côté du lapin.
-Ses fruits tombent vers le lapin qui essaye de les éviter. Et même, il les repousse avec sa raquette.
-Tout dans son attitude est rejet : il recule, saute en arrière, il a un casque pour se protéger, il agite la raquette frénétiquement, il est concentré sur une seule chose : éviter de se prendre un fruit sur la tête.
-Dans ses paroles, il se plaint et critique les arbres « qui dansent ».
-Il met toute son énergie à fuir.
 
Questions
-Un « arbre qui danse de joie », à quoi cela ressemble t-il ? Si on observe un arbre alors qu’il n’y a pas de vent, il semble immobile, presque mort. S’il est secoué par le vent, on dirait qu’il « danse ». La différence est donc dans ce « vent » qui lui donne vie, le vent qui disperse les fruits.
-Le vent, c’est celui de l’Esprit-Saint « qui est Seigneur et qui donne la vie ».
-Est-ce que je me laisse secouer par ce souffle de l’Esprit qui va souvent me bousculer dans mon petit train-train spirituel ?
-Est-ce que je me protège de ceux qui sont secoués par l’Esprit et qui me bousculent dans mes façons de faire, mes idées, etc ?
-Est-ce que je me réjouis de les voir porter du fruit ?
Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Est-ce que je me laisse secouer par ce souffle de l’Esprit qui va souvent me bousculer dans mon petit train-train spirituel ?
    -Est-ce que je me protège de ceux qui sont secoués par l’Esprit et qui me bousculent dans mes façons de faire, mes idées, etc ?
    -Est-ce que je me réjouis de les voir porter du fruit ?

    Il y a toujours chez moi une résistance à L’Esprit et la première est de dire que c’est n’importe quoi et que cet appel là est fou, stupide ou dérangeant.
    Il y peu j’ai lu le livre d’un Frère qui m’a éclairé sur plusieurs choses :
    Je crois que L’Esprit Saint est en effet souvent dérangeant…
    « Dans la Bible souvent tout commence par un dérangement. L’amour que nous devons au prochain est toujours dérangeant ; s’il ne nous dérange jamais, c’est que nous n’avons pas commencé à l’aimer » Fr Candiard
    « Sans dérangement, il peut y avoir du contentement, du plaisir, de la satisfaction mais il n’y a jamais de la joie » fr Candiard

    et sur les qualités, inspirations des autres qui parfois m ‘agacent ou me rendent éventuellement jalouse, comme en danger par le charisme qu’ils exercent et que je n’ai pas…
    « Ce que Dieu donne en terme de prospérité, Jacob le donne à son frère pour acheter la Paix.(…) Pour que nos dons personnels ne provoquent pas la jalousie : il faut les donner.(…) Nos talents ne sont pas pour nous, ils sont pour tout le monde. »
    « L’avantage est que si nous comprenons que nos qualités ne sont pas à et pour nous, nous pouvons commencer à sentir que les qualités des autres ne leur appartiennent pas non plus, elles sont à nous aussi, par destination. Et nous pouvons commencer à aimer le bien partout où il se trouve parce qu’il est le Bien tout simplement. Fr Candiard

    Répondre
  2. PGC

    Oui, on peut comprendre le lapin bleu…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *