« Un arbre qui se fait raquetter… »
Isaïe 9,1-6      Psaume 95     Tite 2,11-14      Luc 2,1-14

Pour aller plus loin

Détails
-Ce palmier penche du côté du lapin.
-Ses fruits tombent vers le lapin qui essaye de les éviter. Et même, il les repousse avec sa raquette.
-Tout dans son attitude est rejet : il recule, saute en arrière, il a un casque pour se protéger, il agite la raquette frénétiquement, il est concentré sur une seule chose : éviter de se prendre un fruit sur la tête.
-Dans ses paroles, il se plaint et critique les arbres « qui dansent ».
-Il met toute son énergie à fuir.
 
Questions
-Un « arbre qui danse de joie », à quoi cela ressemble t-il ? Si on observe un arbre alors qu’il n’y a pas de vent, il semble immobile, presque mort. S’il est secoué par le vent, on dirait qu’il « danse ». La différence est donc dans ce « vent » qui lui donne vie, le vent qui disperse les fruits.
-Le vent, c’est celui de l’Esprit-Saint « qui est Seigneur et qui donne la vie ».
-Est-ce que je me laisse secouer par ce souffle de l’Esprit qui va souvent me bousculer dans mon petit train-train spirituel ?
-Est-ce que je me protège de ceux qui sont secoués par l’Esprit et qui me bousculent dans mes façons de faire, mes idées, etc ?
-Est-ce que je me réjouis de les voir porter du fruit ?
Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Est-ce que je me laisse secouer par ce souffle de l’Esprit qui va souvent me bousculer dans mon petit train-train spirituel ?
    -Est-ce que je me protège de ceux qui sont secoués par l’Esprit et qui me bousculent dans mes façons de faire, mes idées, etc ?
    -Est-ce que je me réjouis de les voir porter du fruit ?

    Il y a toujours chez moi une résistance à L’Esprit et la première est de dire que c’est n’importe quoi et que cet appel là est fou, stupide ou dérangeant.
    Il y peu j’ai lu le livre d’un Frère qui m’a éclairé sur plusieurs choses :
    Je crois que L’Esprit Saint est en effet souvent dérangeant…
    « Dans la Bible souvent tout commence par un dérangement. L’amour que nous devons au prochain est toujours dérangeant ; s’il ne nous dérange jamais, c’est que nous n’avons pas commencé à l’aimer » Fr Candiard
    « Sans dérangement, il peut y avoir du contentement, du plaisir, de la satisfaction mais il n’y a jamais de la joie » fr Candiard

    et sur les qualités, inspirations des autres qui parfois m ‘agacent ou me rendent éventuellement jalouse, comme en danger par le charisme qu’ils exercent et que je n’ai pas…
    « Ce que Dieu donne en terme de prospérité, Jacob le donne à son frère pour acheter la Paix.(…) Pour que nos dons personnels ne provoquent pas la jalousie : il faut les donner.(…) Nos talents ne sont pas pour nous, ils sont pour tout le monde. »
    « L’avantage est que si nous comprenons que nos qualités ne sont pas à et pour nous, nous pouvons commencer à sentir que les qualités des autres ne leur appartiennent pas non plus, elles sont à nous aussi, par destination. Et nous pouvons commencer à aimer le bien partout où il se trouve parce qu’il est le Bien tout simplement. Fr Candiard

    Répondre
  2. PGC

    Oui, on peut comprendre le lapin bleu…

    Répondre

Répondre à PGC Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *