-Quelle heure est-il ?

-Saint coeur…et demi ?

 

11ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C

 

1ère Lecture : 2 Samuel 12,7…13

Psaume 31

2ème Lecture : Galates 2,16… 21

Evangile : Luc 7,36 – 8,3

 

 CTO11Lapinbleu330C-Ga2_20-.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

 

-Le lapin, avec son stéthoscope, écoute Dieu qui est en lui. Visiblement, il en est émerveillé…

-La forme que dessine le stéthoscope est celle d’un grand cœur qui englobe le lapin. Il y a un côté rouge et un côté blanc. Le rouge symbolise le sang et le blanc l’eau, qui coulent du côté du cœur de Jésus pour nous vivifier. Les Pères de l’Eglise voient l’eau comme le symbole du Baptême et le sang comme celui de l’Eucharistie.

-Quand nous appartenons au Christ, c’est lui qui vit en nous. On est branché sur lui (on peut facilement retenir la référence, parce que 220, ce sont les volts de nos prises électriques. Donc Galates 2,20, c’est être branché sur Jésus pour qu’il vive en nous.)

-Quand le Christ vit en nous, ça ne veut pas dire qu’il « prend » ma personnalité et que je ne suis plus « rien ». Je ne suis pas « fusionné » dans un Grand Tout impersonnel. Au contraire, ça veut dire que je revêts les sentiments qui sont dans le Christ Jésus (Ph 2,5) pour vivre le quotidien avec ces sentiments-là.

Quand on me voit vivre, on devrait voir quelque chose de Jésus en moi ou à travers moi. Mais évidemment, cela me dépasse, cela se fait « malgré moi »

 

Questions

 

-Quelles sont les personnes en qui j’ai pu percevoir quelque chose du Christ (sans forcément qu’elles le sachent) ?

-Dans quelle circonstance ? A quel moment ?

Share

8 commentaires

  1. LORIEUX Annick

    Ce n’est pas un commentaire, mais je ne sais ou m’adresser. Je ne reçois plus le dessin de la semaine directement sur ma messagerie. J’ai voulu m’inscrire à la lettre et la réponse est: oups! vous êtes déjà inscrit!…Problème…
    Je consulte donc le site. Mais c’était bien pratique de recevoir dessin et commentaire avec son courrier.
    Les textes, illustrés et commentés, prennent vie. il y a souvent des points de vue auxquels nous n’avons pas pensé.Merci !

    Répondre
  2. Marie-Ange

    L’expression de « plénitude heureuse » du Lapin Bleu me fait envie ; Il en a de la chance d’être aussi réceptif !
    Qu’est-ce que J’aimerais, moi aussi, entendre Jésus me chuchoter plein de choses !!!
    Hélas, je ne suis pas assez attentive … je n’entends pas toujours ! Pardon Seigneur !

    Oui, s’agissant de proches ou de relations occasionnelles, j’ai rencontré des personnes dont la foi et le désir d’imiter Jésus sont tellement intenses qu’ils sont communicatifs.
    J’ai coutume de dire d’eux : « ils sont dans la main de Dieu ». Finalement, c’est plutôt l’inverse !
    Ce qui est certain, c’est qu’ils font du bien à MA FOI en Jésus !
    Et comme le dit saint Paul dans sa lettre aux Galates : c’est seulement par la foi en Jésus (qui nous a aimé et s’est livré pour nous) que l’homme devient juste devant Dieu…

    Répondre
  3. béa-titude

    J’aime beaucoup ce Cœur enveloppant bicolore…ce cœur à cœur aussi !
    Il me revient ce chant avec cette phrase : « Tressaillez de joie car vos noms sont inscris dans le Cœur de Dieu  »
    Il n’y a pas que nos noms, mais nous en entier, plongés dans ce Cœur sacré( je crois que chez les hébreux le nom dit qui est la personne, la définit totalement …Et Dieu change le nom y ajoute sa touche comme il change le cœur de l’homme au grès des lettres ajoutées ou supprimées ou des prénoms entiers)
    Je voyais plus le Christ « faire sa demeure » en nous à chaque communion et tous les instants de nos vies, mais de fait Il est sûrement aussi présent en nous, que nous en Lui …
    Quelles sont les personnes en qui j’ai pu percevoir quelque chose du Christ ? olalala …Il y en a trop… et je crois que j’aurai aussi peur d’en oublier !
    Cela peut commencer à un sourire sur un passage piéton à un interne qui prend le temps après une nuit de garde d’expliquer avec tendresse et compassion qu’un de vos proches s’en va…A un gars inconnu qui s’arrête sur une route et prévient les pompiers lors d ‘un accident et vous tient la main jusqu’à leur arrivée…
    Cela peut être aussi simple qu’un coup de fil (sans la pub) à cette bonne sœur qui offre un dizenier en plein combat intérieur, ou à Sœur Hélène de passage qui remercie comme une action de grâce pour une animation de messe quand on voulait tout arrêter et qu’on se sent compris jusqu’au bout du moindre cheveu, reçu accueillie dans une fusion de prière…
    Cela peut être un parent, un frère, un ami, beaucoup de prêtres chacun dans son style et son charisme… Un mari qui trouve la bonne parole, un enfant fier de son effort…réussi en confiance.
    Ce qui donne le sentiment qu’ ils étaient des « Jésus vivants » comme disait Antony témoin du Cénacolo à Lourdes, c’est la concordance entre le manque et le comblement…Le besoin et la réponse, même si le besoin, on n’en était pas forcément conscient sur le moment…le sauvetage parfois s’impose contre nous-même et un jour il ouvre une porte parce que Dieu souffle « dedans… »
    Plus la détresse est immense, plus la réponse prend sens dans cette présence à nos côtés…
    Mêmes les petits gestes : sourire, place de parking laissée, politesse, respect, bisou, gentillesse sont aussi des micro-gestes qui additionnés donnent la symphonie d’une journée…
    Cela commence dans le regard posé, dans l’oreille ouverte et attentive, dans les bras prêts à servir et dans le pardon donné…
    On est parfois orgueilleux à penser qu’ils sont dus à notre mérite personnel, que si « on » nous fait du bien, c’est grâce à nous-même qui avons su plaire, que c’est un juste retour de nos efforts ou de nos points forts…mais si on relit un peu le parcours on peut y voir , à chaque détour, comme un visage en fond de toile, du genre de Celui laissé sur le voile qui couvrait la tête de Ste Véronique…
    Une empreinte qui vit en chacun de ceux qui ouvrent leur cœur et même dans celui de ceux qui l’ont verrouillé par peur d’être …

    Répondre
  4. C.

    Virginie, qui te dit que ce jeune homme, originaire d’Asie, ne connaissait pas Son nom? En tout cas, merci pour ton beau témoignage. Et si tu le sens, tu peux toujours prier pour lui… pour
    qu’il Le connaisse.

    Répondre
  5. Marie Christine

    -Quelles sont les personnes en qui j’ai pu percevoir quelque chose du Christ?

    Peut-être le Lapin bleu parce que je viens de recevoir cet adorable mail pour la troisième fois aujourd’hui !

    Peut-être est-il temps de me mettre au courant (2,20 Volts) ?

    Ou le Christ Jésus veut me dire quelque chose ?

    Merci pour ces beaux commentaires .

    Répondre
  6. claudinebarret

    Ouh là !…Ce message reçu trois fois aujourd’hui devrait finir par rentrer dans ma petite tête …non , dans mon petit coeur !   Ce n’est peut-être pas innocent !….Merci Coolus ..
    Claudine

    Répondre
  7. nou2

    en qui je vois Jésus; certainement en ceux qui répondent sans si ni mais à un appel de ma part et qui m’ouvrent les yeux sur ce que je dois devenir. Ce oui qui vient de non pratiquant
    m’interpelle. certainement pas ceux qui proposent leur aide mais ceux qui aident, qui accompagnent sans s’imposer comme « un talent »

    Répondre
  8. Priscille

    Un soir en rentrant du travail, j’étais fatiguée  : un ras le bol général et plein de questions dans la tête. Métro bondé.

    Pourtant, je vois une dame me faire un grand sourire en m’indiquant une place libre, je m’asseois. Elle voit ma Bible dans mes mains et me dit : moi aussi je l’ai! Elle me raconte son engagement
    dans son église. Puis « vous avez l’air fatiguée, vous allez bien? » « Comment vous appellez-vous? Je vais prier pour vous! »

    Cette femme a illuminé ma soirée et mes jours suivants… Je repense encore à son sourire et son réconfort : digne de celui de Notre Père…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *