Aujourd’hui, j’ai dessiné Dieu !
 
4ème Dimanche de Pâques – Année C
 
1ère Lecture : Actes des apôtres 13,14…52
Psaume 99
2ème Lecture : Apocalypse 7,9…17
Evangile : Jean 10,27-30
Lapinbleu123C-Jn10_30.jpg 
Pour aller plus loin
 
-Détails
 
-Les deux lapins, à gauche, représentent Dieu le Fils (=Jésus ; à gauche) et Dieu le Père au milieu. Il y a un détail qui les différencie. L’as-tu trouvé ? Je dirai lequel dans la suite de l’explication.
-Ces deux lapins sont unis dans le même amour (le cœur) ainsi que dans leurs personnes ; ils se tiennent le bras et l’oreille. Unis dans l’agir et l’écoute.
-Cette union n’est pas une fusion ; le Père reste le Père, et le Fils reste le Fils.
-Il se ressemblent parce que le Fils est l’image du Dieu invisible.
-C’est là qu’est la différence entre les deux sur le dessin ; le Fils a une ombre, le Père non. Pourquoi ? parce que « Dieu, personne ne l’a jamais vu, c’est le Fils qui nous l’a fait connaître ». Quand on voit le Fils, on voit le Père : « qui me voit, voit le Père », dit Jésus.
 
Questions
 
-Est-ce que je réalise que Jésus (le Fils), c’est l’image du Dieu invisible ? Est-ce que je réalise que tout ce que fait Jésus sur terre révèle ce qu’est Dieu le Père, au Ciel ? Que l’amour de Jésus pour les hommes, sa bonté, son pardon, sa vie donnée pour eux… tout cela reflète les mêmes sentiments que le Père a à notre égard ?
-Est-ce que par ma vie de chrétien(ne), je suis aussi le reflet du Dieu invisible pour les autres ?  
Share

9 commentaires

  1. Jean Louis Rabbit

    Cette union n’est pas une fusion ; le Père reste le Père, et le Fils reste le Fils.
    Les temps ont changés… il est temps de réaliser maintenant que pour être à l’image du Père il nous faut être à l’image du fils de l’homme…et qu’on ne vient au Père que par lui.
    Les temps ont changés ….pour être chrétien maintenant il va falloir que nous soyons des humains….toujours plus humain encore.
    Là où, par nos écrans d’ordinateur et nos Facebook, n’importe quoi semble pouvoir miraculeusement entrer chez nous toutes portes closes…il s’agit désormais de comprendre que le ressuscité surgit à travers les murs pour nous dire qu’il reste encore des portes à ouvrir en frappant dessus et en tournant la poigner.
    Les temps ont changés…peut-être qu’il ne va pas nous demander de faire des miracles, mais de rappeler des évidences qui nous rendrons plus ridicule que jamais. Qu’il nous faudra évangéliser pour annoncer que le feu brûle, que la nuit n’est pas le jour, que la vache est un herbivore, qu’un enfant nait d’un homme et d’une femme, autrement dit qu’il y a un ordre des choses dans le réel de la création.
    Les temps ont changés…ce qui constituait hier la condition humaine : naître fille ou garçon d’un père et d’une mère, travailler de ses mains, partager un repas autour d’une table….semble devenu optionnel. On nous demande déjà si nous préférons avoir un enfant par voie sexuelle ou par éprouvette…on nous demandera bientôt si nous voulons encore mourir ou si nous n’aimerions pas mieux être immortels. Bref choisir entre rester humains ou devenir des surhommes.
    Les temps ont changés…mais tandis que la science envoie les hommes dans le ciel, la sagesse dresse une table sur la terre.
    Il ne suffit plus de dire maintenant que « Dieu c’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu »…il va falloir ajouter que Dieu s’est fait homme pour que l’homme reste humain…toujours plus humain encore.

    Répondre
  2. béa-titude

    Et merci Coolus et l’équipe de choc !, Depuis quelque temps quand je clique sur lire la suite j’ai le dessin en grand et ça c’est top !
    J’espère que c’est le cas pour tous le monde parce que vraiment c’est du coup aussi bien que sur l’ancien site …

    Répondre
  3. béa-titude

    Ce n’est pas un agent double, autocentré et donc hypocrite dans sa dualité qui ne se nourrirait que de son miroir, mais un agent triple car l’Amour c’est fait pour circuler cela se partage et se nourrit de l’offrande de chacun…
    On pourrait croire dans le dessin qu’on a perdu l’Esprit Saint mais le Cœur d’Amour est bien là enveloppant le Père et Fils dans un même sacrifice en joie… ( Ils ont la banane et la cool attitude…)
    Je ne crois pas cependant que le Fils se révèle par l’ombre, qui est obscurité, ou alors ce serait une trace de lumière, quelque chose qui illumine la terre sur laquelle il est né…Quelque chose plus du laser qui viendrait combler les plaies et les suturer…
    Quelque chose pas de caché, mais d’exposé au grand air ; en plein soleil de midi, les ombres ne sont plus projetées mais tutoient le soleil…
    Je crois qu’il n’y a plus d’ombre en Jésus- Christ mais seulement la Vérité entière et le Paradis…Celui qui a vaincu toute misère à tout pris à tout prix…
    Il a racheté nos guerres et les a anéanties…
    Ce n’est pas un trou noir où tout est englouti mais un trou de lumière , comme un puits à l’envers qui n’est que Vie….et qui élève de terre tous ceux qui l’ont suivi avec leur canne et leur béquille et leurs chutes aussi…

    -Est-ce que je réalise que Jésus (le Fils), c’est l’image du Dieu invisible ?

    Je crois que oui, je réalise que le seul homme complet dans l’Amour incarné c’est celui qui pendant trois ans environ il y a 2000 ans, mais encore présent plus que jamais, qui nous a tracé un chemin d’éternité c’était Lui, en chair et en Unité tout donné…
    Dieu présent en humanité, invisible mais perceptible à notre liberté, à la fois indéfinissable mais tout intimité…

    Est-ce que je réalise que tout ce que fait Jésus sur terre révèle ce qu’est Dieu le Père, au Ciel ?
    Qu’il vient nous chercher un par un ? qu’il nous nomme et nous relève ? qu’il nous attend au meilleur de nous -même , qu’il nous précède en douleur en souffrance, en mort, et ouvre le passage, qu’il nous connait à tous les âges, qu’il nous pardonne ce que nous même avons du mal à nous pardonner, qu’il nous guette à chaque respiration et nous encourage à chaque démission, qu’il nous enveloppe à l’infini de sa Tendresse, qu’Il nous a voulu communion…qu’il s’est voulu compassion…Qu’il lit et demeure en nous prêt à déverser dans nos cœurs ses torrents de douceur…en plénitude…Qu’il fait chaque visage porteur du Message … et de chaque âme une lumière pour la terre ?

    -Est-ce que par ma vie de chrétien(ne), je suis aussi le reflet du Dieu invisible pour les autres ?

    J’ voudrai bien mais si j’peux point, Lui peut…
    Il faudrait ne pas être qu’un reflet qui copie mal l’original , il faudrait être un récipient qui s’est vidé naturellement pour laisser passer la Lumière et se laisser faire pour être Amour Vraiment…se laisse remplir, nourrir…de l’infiniment Grand, de l’Omniscient, de la Beauté Bonté Plénière, totalement…
    Saisir une main qui se tend, ouvrir les yeux simplement et voir devant Ses bras ouverts
    tout grand et juste…..se jeter dedans…

    Répondre
    • béa-titude

      oups pas « à tout pris  » mais a tout pris…

      Répondre
  4. Dilou

    Trop subtil ! J’ai eu beau vérifier la longueur , largeur , hauteur des 2 personnages , je n’ai pas trouvé la moindre différence .  Petit lapin bleu , je t’ai découvert assez récemment en
    faisant des recherches de dessins pour le Carême et depuis , je n’arrête plus de parler de toi , d’envoyer ton adresse sur tous les courriels  etc… C’est génial la façon dont tu nous fais
    (re)découvrir la Bonne Nouvelle qui doit courir comme un furet !  Merci de mettre ainsi ton talent service de tous .  Prions pour que Dieu continue de recouvrir de son ombre nos prêtres
    , nous-mêmes et d’atteindre tous les cœurs !  M-Odile dans le Noooord

    Répondre
  5. OrangeOrange

    Eglise de Rome, 2000 ans, et puis … ?  http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/625

    Répondre
  6. yayon

    m’sieur m’sieur ya les ombres mais ya aussi les oreilles ça a peut-être pas de rapport mais elles sont pas pareilles quand même 😛

    moi le reflet de Dieu???ôO si seulement… on y travaille cher ami mais je pense que c’est l’affaire de toute une vie! 😉

    Répondre
  7. Gaël

    Et l’Esprit-Saint, c’est le grand coeur au milieu ??

    Répondre
  8. nou2

    hier à l’occasion d’un mariage j’ai été attentif à la bénédiction nuptiale. Je remarquais que tous ce qui était demandé nous avait été donné en temps voulu: que nous nous aimions, que nous ayons
    des enfants, que le Seigneur soit à coté de nous dans l’épreuve, que nous participions à la prière de l’Eglise.

    mais je dois dire que je brille à la hauteur de ce que je Te vois, Seigneur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *