Un selfie avec Jésus, ça rate à tous les coups !

 

Daniel 7,9…14
Psaume 96
2ème Lecture : 2 Pierre 1,16-19
Evangile : Matthieu 17,1-9
Sol-Ft-TransfigurationLapinbleu778C-Mt17_2

Pour aller plus loin

Détails :
-Dans cet épisode Biblique, Jésus emmène sur une haute montagne trois de ses disciples et il est transfiguré devant eux. On ne sait pas trop ce qu’est la transfiguration sinon que l’aspect de Jésus devient tout autre, lumineux. Jésus demande à ceux qui ont été témoin de cet événement d’en parler à personne en redescendant. Ils ont tenu parole, mais sur ce dessin, on peut imaginer ce qu’il se serait passé s’ils avaient parlé à quelqu’un : ils n’auraient pas été compris…
Questions
-Et pour moi, y a-t-il des expériences spirituelles, des lectures, des réflexions sur la foi dont j’aimerais parler à quelqu’un ?
-A qui est-ce que je peux partager tout cela ? Qui m’écoute avec bienveillance et intérêt ?
-Y a-t-il des expériences spirituelles, des idées que j’ai en moi et dont je n’ai jamais parlé de peur d’être jugé(e) ?
-Y a-t-il au contraire, des choses qui se sont fortifiées, développées en moi, à partir du moment où j’ai pu les partager ?
-On peut élargir la question en constatant que Pierre, Jacques et Jean, ceux qui ont assisté à la transfiguration, sont également ceux qui étaient présents lors de l’agonie et de l’arrestation de Jésus. Quelques fois, le Seigneur nous fait entrevoir quelque chose de sa Gloire ou de sa présence, pour qu’au moment où on est dans le brouillard, on puisse s’en souvenir et continuer à  avancer.
FacebookTwitterGoogle+PinterestPartager

3 commentaires

  1. béa-titude

    Je suis très touchée par la profondeur, la beauté, parfois l’humour de chaque témoin de ce site. On comprend le pourquoi de l’unique de chaque âme …et son rayonnement particulier ! C’est vrai à chaque rencontre aussi quand on peut vivre l’ouverture et prendre le temps de recevoir…

    Il y a beaucoup de question sur le thème du jour,  » -Et pour moi, y a-t-il des expériences spirituelles, des lectures, des réflexions sur la foi dont j’aimerais parler à quelqu’ un ? »
    Oui bien sûr, en fait je « triche » je les diffuse au compte goutte souvent à des personnes différentes quand je sens une opportunité sous forme de coïncidence. J’ai parfois peur qu’on me croit obsédé par le Sujet Divin alors je morcelle…
    Avec mon accompagnateur spi aussi je modère et en confession il a une mémoire relative donc d’une fois sur l’autre on passe à la suite en quelque sorte…Cela fait moins « illuminée » sans doute…
    « A qui est-ce que je peux partager tout cela ? Qui m’écoute avec bienveillance et intérêt ? »
    J’ai répondu je crois, avec ceux qui en ressentent un besoin, sont en attente de…pour apaiser un chagrin parfois, donner une espérance…

    « Y a-t-il des expériences spirituelles, des idées que j’ai en moi et dont je n’ai jamais parlé de peur d’être jugé(e) ? »
    Oui bien sûr, vos perles on craint toujours qu’on vous dise que c’est du toc, que c’est vérolé ou plein de défaut, que ça ne vaut rien même si elles brillent d’un feu si intense qu’il vous consume avec Bienveillance
    -Y a-t-il au contraire, des choses qui se sont fortifiées, développées en moi, à partir du moment où j’ai pu les partager ?
    Aussi parfois une confidence en amène une autre toute aussi forte, une autre vie, un autre tsunami, une autre résurrection, remise debout plus belle encore et on se dit alors « IL est trop fort » je ne suis pas seule, ce monsieur là Il LE touche encore plus du bout des doigts…
    IL nous aime donc tous TANT

    « On peut élargir la question en constatant que Pierre, Jacques et Jean, ceux qui ont assisté à la transfiguration, sont également ceux qui étaient présents lors de l’agonie et de l’arrestation de Jésus. Quelques fois, le Seigneur nous fait entrevoir quelque chose de sa Gloire ou de sa présence, pour qu’au moment où on est dans le brouillard, on puisse s’en souvenir et continuer à avancer; »
    C’est exactement ça ! pas « mieux » lapin bleu , l’histoire de la Grâce qui surabonde…
    Il y a la transfiguration de celui qui est heureux, certaines mariées à leur mariage, certaines mère après l’effort de l’accouchement, certains handicapés mentaux dans leur pureté d’amour, certains isolés visités, quelque chose qui répond à l’amour et circule avec intensité sur les visages , dans les regards, et puis il y a certains à-Dieu de ceux qui nous laissent un dernier regard tatoué au fond de l’âme…
    Et il y a aussi sur leur dernier soupir cet arc-en ciel qui jaillit juste après l’orage par la fenêtre aux odeurs de pluie…
    Alliance à jamais, IL l’a promis…
    Pont multicolore entre ici-bas et ici- haut…

    Répondre
  2. Marie-Jean

    J’ai du mal à parler… disons que j’ai plutôt tendance à laisser les choses mûrir en moi avant de les partager. C’est aussi pour cela que je reviens plusieurs fois de suite sur la page avant de me lancer !
    Je pense à un prêtre (aujourd’hui décédé) que j’ai eu la chance de rencontrer, physiquement pas gâté par dame nature, et quand il célébrait, quand il parlait de l’amour de Dieu, il rayonnait…
    Je pense aussi au partage d’un prêtre, d’amis, de vécu personnel lors de la célébration du sacrement des malades avec des personnes très atteintes : les signes de paix après s’être battu contre la maladie…
    Je pense également au moment douloureux de la maladie et de la mort de mon père où j’ai vécu quelque temps avec l’impression que tout baignait dans l’Amour, qu’il en était même palpable… et tous les accrocs, les petites blessures, les rencontres avec les autres en devenaient légers, comme sans influence sur ce qui était vécu… difficile à expliquer !
    Mais il y a aussi le témoignage des autres sur ce qu’on représente soi-même pour eux : je pense à une amie, un jour où je lui disais être dans le doute, qui a réagi très fort : « si toi aussi tu…, alors… »
    Ces temps de transfiguration, c’est un peu comme une béquille… mais après, il faut s’en séparer, redescendre de la montagne…

    Répondre
    • Marie-Ange

      J’aime bien ce que vous dites Marie-Jean. Mais il me semble que lorsque l’on redescend de la montagne on est un peu changés. Un peu à l’image de Pierre, Jacques et Jean.
      Oui, j’aime à imaginer qu’après avoir vécu le moment de la Transfiguration, même s’ils n’avaient pas le droit d’en parler à l’extérieur, les trois disciples n’étaient plus tout à fait les mêmes, et que lorsqu’ils étaient entre eux ils ne pouvaient s’empêcher d’évoquer ce moment où Jésus leur était apparu dans sa gloire de Fils de Dieu…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *