4 commentaires


  1. Je réagis sur le titre de l’image…
    « Sainte Marie, mère de Dieu » …cela me fait penser à un vieux chant  » mère du Christ et mère des hommes, donne-nous ton Fils »
    Mère du Christ pour une immaculée conception OK, on peut dire que le terrain avait été préparé, elle était « à part », non?, dans sa perfection pure sans péchés…Réceptacle aussi parfait que celui qu’elle allait porter.
    Mère par incarnation, fécondation en quelque sorte par l’Esprit (Saint!), (qui la couvre de son ombre ou plutôt de sa Lumière) ça se respecte…
    Là c’est la main du Père , Dieu créateur et pourquoi pas ? Lui qui a tout crée…qui se fait homme pour nous rejoindre et nous attirer en somme, tout Lui est possible…
    Disons que c’est une naissance à la fois hyper basique, voire par son dénuement même plutôt plus démunie que beaucoup de naissances et à la fois hyper extraordinaire non ?
    Limite difficile à digérer pour l’intellectuel….alors il faut juste l’accueillir dans le coeur…

    Bon, Mère des hommes , vus qu’elle est mère du Christ c’est logique comme on est tous frères et sœurs en Jésus Christ et même si c’est autant symbolique que génétique ce serait audible vu que Christ nous demande d’appeler Dieu Père et de le suivre dans sa relation …Non ?
    Mais mère de Dieu ? Mère de Celui qui l’a conçu, là le temps est bousculé…
    On est pas la mère de son Père si vous me suivez ? Parfois les choses s’inversent quand les parents vieillissent et retombent en enfance mais là c’est mère d’un enfant-dieu, jusqu’à un Homme-mûr de 33 ans…un homme qui est Dieu né de Dieu …quel casse-tête non ?
    Je me fais sans doute des nœuds au cerveau , le plus simple serait de parler de Mystère, emballer, peser et intégrer que cela fait juste une chose de plus insoluble, c’est « comme ça » il n’y aurait pas à tortiller …Et juste adhérer en confiance derrière et en mon église…

    Mais comme derrière il y a à témoigner ce n’est pas simple quand on n’a pas tout compris…
    Et autant Marie garde et médite toutes ces choses en son coeur, autant il y a des fois où Jésus dit grosso modo « gardez ça pour vous pour l’instant- tant que le Fils de l’homme….. » autant là ce n’est pas la discrétion qui ressort de l’Evénement- Avènement !
    Si, il ya bien discrétion sans ostentation dans la naissance dans la paille à l’écart mais après, quel tintamarre ! Pardon, les anges qui glorifient ce n’est pas aussi sonore à chaque naissance ! Les bergers qui s’émerveillent non plus, (ils ont du en voir pas mal des naissances, eux ) les sages venus de partout et nul part sur le coup d’une fascination pour une étoile, un astre ce n’est pas tous les jours ou toutes les nuits….et qui adorent un « simple »bébé non plus !
    Cela continue donc ce sentiment qu’on est dans une scène assez pitoyable d’un enfant qui n’a pas sa place avec les autres à l’auberge commune mais qu’il y a pourtant dans ce rejet et cette première difficulté une chose bien plus forte à entendre !
    Et voilà que les bergers débordent et se laissent aller à transmettre, on imagine qu’ils quittent les pâturages viennent en ville pour dire ….quoi ? une naissance ? une incarnation divine ? Leur émerveillement ? dans le sud on dirait « Fadas va non ?  » …
    Je les imaginais plus taiseux ceux qui étaient proches de leurs bêtes mais là ça les dépassent et les emmènent à Oser…sans peur du ridicule, en bousculant leurs habitudes, déchaînés les pâtres ( ne dit-on pas ad-patres? )
    Tant et si fort , si convaincants que comme une traînée de poudre cela viendra aux oreilles d’Hérode , quoi ? une naissance sans faste d’un enfant, étrange que cela fasse autant de bruit finalement ?
    Et comme le bouche à oreille déforme c’est maintenant un roi, un concurrent …comment un roi érudit a pu avoir peur au point de devenir criminel de ce « tout-petit » ? S’il n’était pas justement exceptionnel ?
    Evidemment si c’est Dieu qui s’approche…pour nous rapprocher de lui…unique moment dans l’Histoire de toute vie…en chemin vers la Vie ? Il y avait de quoi avoir peur , un peu quand-même non ? Devant l’inconnu de la situation…Mais les bergers non ils étaient juste heureux, pressés de dire, l’aventure de dingue qui leur était arrivée !
    Si (?) Dieu vient et c’est bien l’enjeu, merveille qui prit une mère pour naître à la terre, la boucle est bouclée…Le temps radié…rien que cela a gout d’éternité…
    Une mère, la Sienne, nous est proposée…plus mère que toutes les mères, trois fois sacrée, d’autant infaillible et à notre écoute et qui nous a TOUT donné. Pas besoin de demander, sinon pour lui remettre nos joies et nos soucis…et qui se tiendra toujours à nos côtés.
    Elle ouvre l’humanité à Dieu qui lui ouvre et nous ouvre l’Eternité !
    Il y a de quoi être tourneboulé !
    Laissons nous porter à notre tour et accoucher au sein de la louange des âmes simples et touchées….

    Répondre
    • Mimi07

      merci pour ce partage! j’aime beaucoup votre façon de commenter ce pan de notre histoire chrétienne et je vous rejoins dans la difficulté à transmettre notre foi, ce grand mystère! Belle année 2017 dans les bras de notre Maman du Ciel

      Répondre
  2. Rozen

    dire oui nous conduit parfois bien plus loin que prévu!

    Répondre
  3. Marie-Ange

    Et 2 000 ans plus tard… on en parle encore !
    Merci, Marie d’avoir dit « oui » !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *