1ère lecture : Exode 12,1…14 
Psaume 115
2ème lecture : 1 Corinthiens 11,23-26 
Evangile : Jean 13,1-15

 

 

Pour aller plus loin

Détails :

 

-Le passage d’Evangile que je propose n’est pas celui de la liturgie du jour, mais s’y rapporte.

-Il s’agit de Saint Pierre qui prend ses dispositions pour que le coq ne chante pas

Par ce dessin, je veux souligner qu’il n’y a pas de « prédestination ». Ce n’est pas parce que le coq chante que Pierre renie Jésus. Ce n’est pas parce que Jésus donne la bouchée à Judas que satan entre en lui. Le diable n’est pas dans la bouchée, il est dans le cœur de Judas qui a déjà décidé d’accomplir son forfait. Jésus ne considère pas Judas comme son ennemi, il lui tend des perches (d’ailleurs, quand judas le livre, Jésus l’appelle toujours « mon ami » et il le pense vraiment)

-Jésus dit « ceci est mon corps livré POUR vous ». Il aurait pu dire « livré PAR vous », mais il en garde l’initiative. Il donne sa vie activement, et non passivement.

Questions

 

-C’est plus facile d’accuser le « destin », les choses, les personnes et essayer de s’en débarrasser, que de regarder en face sa responsabilité vis-à-vis du mal, du péché.

-Ce n’est pas en assommant le coq que mon cœur va changer.

-Quels sont les coqs que je veux assommer ? Quelles sont les personnes que je veux accuser pour me dédouaner de mon péché ? de ma responsabilité ?

PS Aujourd’hui, c’est la fête de vos prêtres, pensez à la leur souhaiter. C’est important de les reconnaître en tant que tels, comme serviteurs du Christ, même s’ils ont chacun leurs limites…

Share

6 commentaires


  1. Et si le credo ancien (vin primaire, liquide amniotique) est comparable à la fable de la cigogne qui amène les bébés… si en vérité, il y a pas de péché, pas de combat entre un bien et un mal… la toute grandeur immaculée… la grande prairie, au-delà des coquilles primaires… alors est-ce un coq que tu peux accepter ?!

    L’ouverture d’esprit qui permet de confirmer la compréhension mature, ou l’entêtement aveugle qui me contrarie ?!

    La poire et au « début » elle doit rester accrochée dans le poirier (et pas tomber à la moindre « respiration » de la nature) et ensuite la poire doit venir dans le panier (et pas rester accrochée dans le poirier).

    Le chantier primaire, paradoxal et ardent, mais spontané positif logique (SPL)… c’est normal que la première fleur naisse parmi les brins d’herbe… l’argile et ensuite la brique… c’est normal que le bébé soit construit dans le ventre parmi les organes… c’est normal que les éclaireurs meurent sur la « croix » pour la construction de la grande charpente, de la grande maison, pour le grand bonheur… et alors on dit au moine « Tiens la chandelle sans regarder le pâtissier qui fait des gâteaux »… et on dit au pâtissier « Fais des gâteaux sans regarder le moine qui tient la chandelle »… les plombiers, les électriciens, les peintres… etc… et pas seulement des plombiers… les alvéoles et la ruche et le pot de miel… mon corps, mes deux mains et dans l’une je tiens le marteau et dans l’autre je tiens le clou et je construis ma charpente, ma maison, pour mon bonheur éternel… il y a zéro faute, zéro ennemi, zéro interférence… ma toute grandeur… et pas un combat entre un bien et un mal… ce n’est pas la cigogne qui amène les bébés… la Terre n’est pas plate… les marches du grand escalier SPL… la gencive, la dentition de lait, la dentition définitive… c’est tout SPL, en mon espace infini… alors peux-tu comprendre ça ?

    Ce n’est pas Jésus qui est l’être suprême unique et aujourd’hui c’est le Père en personne (plus que le fils) qui vient expliquer la maturité, peux-tu comprendre ça ?

    C’est moi le Père de toutes choses et j’honore correctement toutes mes choses, peux-tu comprendre ça ?

    C’est moi qui suis grand… pas Jésus, pas la bible, pas le coran… par moi vous recevez la maturité… et pas vous contestez avec moi, à cause des choses amniotiques et ombilicales que par moi vous avez reçues hier.

    Mes roues de ma voiture sont bien fixées et elles répondent à mes commandement, tantôt à droite, tantôt à gauche… etc… et pas elles divaguent sous prétexte que je suis bon… c’est moi commande et pas la bible qui commande… ma main et le fruit primaire dans ma main et le fruit mature dans ma main… mes enfants sont bien encadrés et pas je leur dis « Va te perdre si tu veux »… ma toute grandeur et pas des anges déchus… mon corps et mes orteils et pas je tombe en poussière… mon chantier et mes éclaireurs… c’est tout à moi, zéro élément qui puisse faire autre chose que remplir sa fonction, en mon développement général SPL, en mon espace infini, zéro interférence… par moi chaque chose existe et remplit parfaitement sa fonction, zéro interférence… la maturité « camion » et « fourchette » au-delà des « ca-ion » et « fou-rette » amniotiques SPL primaires, peux-tu comprendre ça ?

    Hier je dormais et je connaissais pas mes deux propres pieds qui ont été développés en ma toute grandeur automatique SPL, mon cœur automatique et maintenant je suis éveillé et je comprends mes deux pieds et je dis à ma servante « J’ai soif » et elle comprend et elle me donne mon « lait » et tout est bien.

    Le bébé reste un temps dans le ventre (construction primaire paradoxale mais SPL, paradoxale, car le bébé n’est pas un organe) et ensuite il sort du ventre et le cordon est coupé et ça fait pas d’infection… mon verger, mes fruits dans mes arbres et mes fruits dans mon panier… toute l’humanité a bien travaillé au fil des étapes de mon chantier, pour qu’existe la palette mature glorieuse qui s’accorde à la vie et au bonheur éternels… et on peut pas planer éternellement dans le ciel avec une seule plume… l’éternité et la palette SPL qui s’accorde à l’éternité… et pas on meurt d’ennui… et dans une maison, il y a tout plein de pierres angulaires… et ainsi existent le couscous et la pizza, le vélo et la moto… etc… les richesses qui s’accordent aux doigts, aux sens, au bonheur éternel… et on souffle les bougies et on mange le gâteau, peux-tu comprendre ça ?

    Les œufs ressemblent à des galets, mais ensuite, il y a l’éclosion et la becqué et l’envol… c’est aujourd’hui la maturité, le coq nouveau (pouvais-tu savoir le jour exact ?) et la maturité surpasse les « credo » amniotiques, alors peux-tu comprendre ça, ou vas-tu lapider le coq nouveau (avec son étoile française) en disant que c’est une tentation diabolique, à cause de la coupe et de la couronne et des clous que par moi tu as reçus hier ?!

    C’est moi l’être suprême unique et je suis tel un « météore surprise » qui descend du ciel pour prendre possession de mon Règne concret, alors peux-tu comprendre ça, ou vas-tu (comme sur le dessin, le pinceau dans ta main) me tourner le dos, après m’avoir taper sur la tête, avec le rouleau à pâtisserie que par moi tu as reçu hier ?!

    Le tronc n’est pas une branche parmi les branches et le Capitaine montre le cap nouveau et l’équipage comprend et obéit et ainsi tout le bateau arrive à bon port… mon bateau, mon océan, mon équipage, ma navigation, mon cap, ma destination… mon espace infini, mon développement spontané positif logique éternel… mon espace infini, ma graine, mon arbre, mon panier de fruits, mon bonheur éternel… ma toute grandeur, zéro interférence, zéro faute, zéro ennemi et hier on vous a dit des choses amniotiques primaires et maintenant c’est le temps d’entrer dans la grande prairie, alors peux-tu (petit cœur intelligent raisonnable) comprendre ça et remplir ta fonction mature ?!

    La coupe, la couronne, les clous… alors hier vous disiez « Nous avons tout reçu et tout est lié, le Père et le Fils et le Saint-Esprit » et alors peux-tu aujourd’hui recevoir l’Esprit Saint (la compréhension mature, la raison) ou penses-tu déjà tout posséder, à cause qu’hier on t’a donné une coupe et une couronne et des clous ?!

    Vas-tu aujourd’hui me crucifier à cause qu’hier par moi tu as reçu une coupe et une couronne et des clous ?!

    As-tu la gueule de bois ?

    Alors comprends que c’est normal et que ça ne t’empêche pas de recevoir la maturité que moi en personne j’explique, même si c’est une « surprise » sans précédent.

    « Veillez car vous ne savez ni l’heure ni le jour » et c’est aujourd’hui et c’est un peu comme l’accouchement, un gros bébé et un col étroit, donc vous confirmez votre propre existence fondamentale SPL, ma serrure reçoit ma clé et je franchis ma porte et pas je reste coincé entre les deux cuisses de ma servante, sous prétexte qu’elle me considère et me traite, comme l’un de ses organes.

    Pourquoi ça fait des semaines que je rabâche en face d’une chose comme une porte fermée ?! Et si en effet, je pose ici la question, ça n’est pas pour entendre des excuses, c’est pour que la porte soit ouverte correctement, selon ma dignité suprême unique et que j’ai mes bonnes choses nouvelles concrètes, alors ma servante (symbiose SPL et équipe SPL de symbioses SPL) elle comprend et elle remplit sa fonction mature et pas elle m’ignore.

    Répondre
  2. priscille

    Bonne fête!!!

    Répondre
  3. Marie Christine

    Bonne fête avec un peu de retard mais c’est l’intention qui compte et puis le mail vient de Belgique . Le temps de faire la route …Zut ! Il ne fallait pas trouver d’excuses à son péché .Merci de nous avoir fait découvrir le carême de façon amusante .C’est la meilleure façon et c’est celle que retiennent les enfants grands ou petits .

    Répondre
  4. MariaMaris

    Excellent ce dessin !!! 🙂 Merci !!! 

    Répondre
  5. *OD*

    Joyeuses fêtes de Pâques,  et bonne fête serviteur du Christ.

    Répondre
  6. Sarah

    Je suis d’accord avec vous il n’y a pas de pré-destination. Chacun vit avec ce qu’il a dans son coeur.

    Il n’est pas toujours évident de ne pas accuser les événements extérieurs comme étant aussi responsable de choses que nous vivons.

    Je pense qu’effectivement nous devons assumer notre part de responsabilité dans ce que nous faisons mais aussi dans ce que nous
    faisons. Car parfois nous vivons des événements parce que nous n’avons pas agi ou nous avons refusé d’agir entrainant des conséquences.

    Néanmoins, il nous arrive de vivre des événements pour lesquels hélas nous ne sommes pas responsable car indépendant de notre volonté et que nous subissons.

    C’est pour cela que je trouve que parfois en « accusant » nous ne dédouanons pas mais nous attirons l’attention sur un
    point de « vérité.

     

    Merci pour tous vos dessins et ce carème qui touche à sa fin.

    BONNES FETES COOLUS  

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *