La semaine passée, le 7 janvier (qui est aussi précisément le 32ème anniversaire du jour où le Seigneur m’a appelé à le suivre…), nous avons eu une belle surprise, Birus et moi :

Notre dernier album « Scandale à Jérusalem » a reçu le prix du festival international de la BD chrétienne d’Angoulême 2019.

 

Birus et Elvine seront présents tous les deux (moi aussi) pour la remise du prix le jeudi 24 janvier à 15h à l’Eglise St Martial d’Angoulême.

Cet album clôture une trilogie de la vie de Jésus, après « Nuit blanche à Bethléem » (2010, Editions des Béatitudes), et « Galilée une affaire qui tourne » (Editions des Béatitudes 2014).

Pourquoi faut-il 4 ans pour « pondre » de tels albums ? Parce qu’il y a tellement de niveaux de lectures… Pour ceux qui viendront au festival de la BD d’Angoulême cette année, Coolus fera une conférence le samedi 26 janvier à 14h30 à l’église St Martial, intitulée « une BD déjantée peut-elle traiter de choses sérieuses ? » et là, tout vous sera (enfin) dévoilé !

Il y aura également une très belle expo avec 12 planches extraites de la trilogie. Cette expo et cette conférence n’ont rien à voir avec le prix, car elles ont été décidées en janvier 2018, avant même la sortie de l’album.

Donc, voici quelques mercis :

-Le premier revient au Seigneur, parce que la conception de cette trilogie n’a fait que creuser et approfondir ma relation à Lui.
-Merci à Birus, mon compère et stimulateur,

-Merci à Elvine Illustratrice, ma chère petite soeur, pour la couleur de ces 3 albums.
-merci au jury pour ce qu’il dit de cette BD
-merci aux Editions des Béatitudes d’avoir cru à ce projet pas très conventionnel,
-merci à la Communauté de la Croix Glorieuse (celle où je vis) de m’avoir dégagé tant de jeudis pour que je puisse sérieusement travailler cette BD,
-merci aux lecteurs enthousiastes et à leurs retours sympathiques.

-Et je salue tout particulièrement les auteurs des BD sélectionnées car je sais l’ardeur et le don d’eux mêmes, et toutes les heures qu’ils ont passées dans leur travail et qui vaut tout autant que mien. Merci aussi pour ce qu’il y a de stimulant et de progrès en nous côtoyant chaque année au festival d’Angoulême.

Chapeau, les artistes !!!

Share

2 commentaires

  1. béa-titude

    Engouement pas qu’à Angoulême !!! Nous aussi on l’aime, notre lapin bleu, même si on n’a pas tant consacré de temps, d’attention, de réflexion, de prière, de sciences, d’arts, de foi, de symboles,…….merci au créateur et à toute son équipe !!!!
    Au plaisir de lire, réfléchir, et transmettre un peu de sa lumineuse chaleur mise en nos cœurs de fan lecteurs… (pas fan de radis mais fan aussi ravis!)

    Répondre
  2. Minuscule

    Bravooooo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *