« Voici mon bien-aimé qui vient »

Lecture du Cantique des Cantiques  (Ct 2, 8-14)

Voici mon bien-aimé qui vient ! il escalade les montagnes, il franchit les collines,

il accourt comme la gazelle, comme le petit d’une biche. Le voici qui se tient derrière notre mur ; il regarde par la fenêtre, il guette à travers le treillage.

Mon bien-aimé a parlé ; il m’a dit : « Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle.

Car voici que l’hiver est passé, la saison des pluies est finie, elle s’en est allée.

Dans la campagne, les fleurs apparaissent. Le temps des chansons arrive. Le roucoulement de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.

Le figuier forme ses premiers fruits, la vigne en fleur exhale son parfum. Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle !

Ma colombe, blottie dans le rocher, cachée dans la falaise, montre-moi ton visage, fais-moi entendre ta voix ; car ta voix est douce, et ton visage est beau. »

 

« Lève-toi, mon amie, viens, ma toute belle.

Car voici que l’hiver est passé, la saison des pluies est finie, elle s’en est allée » (Cantique des cantiques 2,10)

 Lapinbleu-Avent-2012-Ven3

Je peux ECRIRE UN COMMENTAIRE pour dire ce que j’écrirais dans la bulle.

 

BREVE EXPLICATIONDE LA PAROLE

 

Le Cantique des cantiques est un livre d’amour où la bien-aimée cherche son Bien-aimé.

Au second niveau, il est interprété comme l’union de l’Eglise à son Epoux (le Christ)

 

Si ce texte est utilisé ici, c’est pour manifester la venue du Christ (le Bien-aimé) qui escalade les montagnes pour arriver jusqu’à Jean le Baptiste.

 

QUESTION DU JOUR :

 

-Si le Christ escalade les montagnes pour venir à moi, quelles sont les monticules que je vais franchir pour aller à Lui aujourd’hui ?

Share

8 commentaires

  1. Marie-Ange

    Bulle : ma bien-aimée est renversante !

    Ce cantique je l’aime autant au premier qu’au deuxième niveau, et soutenu par une belle mélodie, il me touche encore davantage.
    « Donne moi Seigneur, le courage de vaincre « mes » monticules afin de témoigner davantage de ma foi et d’annoncer joyeusement ta venue !

    Répondre
  2. Minuscule

    Samson, vise un peu ma nouvelle coiffe.

    Répondre
  3. béa-titude

    « J’ à rive….le cœur brûlant et léger, par tous les temps, pleine d’élan et d’allant, avec Toi pour seul équipement Seigneur !  »

    Oser l’Eglise au dehors, quitter sa Maison bien chaude, confortable, à l’amour en « vase- clos » (même rempoté) ne craindre ni les chutes, les dérapages, les gerçures, pneumonies, ou accidents, exposée à tous et toutes mais portée par L’Esprit…. »Il fallait bien être un peu fou… « 

    Répondre
  4. mamie groseille

    Mon bien aimé cire très bien le parquet

    Répondre
  5. Marie18

    « Loué sois-tu ô mon Seigneur, pour la splendeur de ta création, loué sois-tu ô mon Seigneur, toutes tes oeuvres chantent ton nom! »

    Répondre
  6. bj labre

    Heureusement que l’amour réchauffe les coeurs!

    Répondre
  7. tantalas

    Je l’aime !!!!!!

    Répondre
  8. clovis simard

    Lève toi, ma belle et viens(fermaton.over-blog.com)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *