L’Eglise; Corps du Christ

 

On continue la réflexion d’hier en ce jour particulièrement propice à cela.

 

« Dans ce corps, la vie du Christ se répand dans les croyants que les sacrements, d’une manière mystérieuse et réelle, unissent au Christ souffrant et glorifié(6). Par le baptême, en effet, nous sommes rendus semblables au Christ: « Car nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour n’être qu’un seul corps » (1Co 12,13). Par ce rite sacré est signifiée et réalisée l’union avec la mort et la résurrection du Christ. « Nous avons été mis au tombeau avec lui par le baptême qui nous plonge en sa mort », et « si nous sommes devenus avec lui un même être par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une semblable résurrection » (Rm 6,4-5). Participant réellement au Corps du Seigneur dans la fraction du pain eucharistique, nous sommes élevés à la communion avec lui et entre nous. Puisqu’il n’y a qu’un seul pain, à nous tous nous ne formons qu’un corps, car tous nous avons part à ce pain unique » (1Co 10,17) Nous devenons ainsi les membres de ce corps (cf. 1Co 12,27) « étant chacun pour sa part membres les uns des autres » (Rm 12,5). » 

 

-Si l’Eglise était un corps humain, quel membre serais-je et pourquoi ?

 

« Le même Esprit qui est par lui-même principe d’unité dans le corps où s’exerce sa vertu et où il réalise la connexion intérieure des membres, produit et stimule entre les fidèles la charité. Aussi un membre ne peut souffrir que tous les membres ne souffrent, un membre ne peut être à l’honneur que tous les membres ne se réjouissent avec lui (cf. 1Co 12,26). »


 

-Est-ce que je me réjouis quand un membre de l’Eglise est heureux ?

-Est-ce que je partage mon bonheur à d’autres chrétiens de mon église ? Est-ce que j’ai déjà invité un frère chrétien ?

-Est-ce que je partage les souffrances ? Est-ce que ça m’est arrivé d’aller rendre visite à un membre de l’église malade ou souffrant ? Est-ce que ça m’est arrivé d’aller à l’enterrement d’un membre de mon église, même si je ne le connaissais que de vue ?

-Ces questions me font prendre conscience si les chrétiens sont vraiment mes frères ou pas.  

 

« De ce corps le Christ est la tête. Il est l’image du Dieu invisible et en lui toutes choses ont été crées. Il est antérieur à tous et l’univers subsiste en lui. Il est la tête du corps qu’est l’Eglise. Tous les membres doivent se conformer à lui jusqu’à ce que le Christ soit formé en eux (cf. Ga 4,19). C’est pourquoi nous sommes assumés dans les mystères de sa vie, configurés à lui, associés à sa mort et à sa résurrection, en attendant de l’être à son règne (cf. Ph 3,21 2Tm 2,11 Ep 2,6 Col 2,12 etc.). Encore en pèlerinage sur la terre, mettant nos pas dans la trace des siens, à travers la tribulation et la persécution, nous sommes associés à ses souffrances comme le corps à la tête, unis à sa passion pour être unis à sa gloire (cf. Rm 8,17). 

 

-Peut-être que ce soir, il y a une veillée d’adoration au reposoir. Ce sera le moment de te poser toutes ces questions concernant le corps du Christ. Non seulement Jésus donne son corps, sa vie, pour toi, mais en plus, il te donne des frères et des sœurs. Qu’en fais-tu ?

 

 

Share

3 commentaires

  1. Schiffmann

    Bonjour, je cherche à m’abandonner à votre newsletter, est-ce possible ?…

    Répondre

    • Bonjour Marie,

      j’ai des problèmes avec la newsletter depuis un an et demi et ça ne fonctionne pas.
      Je ne me suis pas penché sur la question depuis. J’ai arrêté de payer la maintenance de la newsletter (qui est indépendante) vu que c’était de l’argent mis en l’air.

      bref, Je n’ai pas d’autre solution à proposer, hélas, car peu d’énergie à y consacrer au milieu d’une vie bien remplie par ailleurs…
      Pardon.

      Fraternellement,
      Coolus

      Répondre
  2. Sarah

    La bâptème est un principe humaniste par excellence « Nous sommes tous frères » et nous nous devons une solidarité sans faille : être présent dans les joies comme dans les peines …un peu comme un
    mariage.
    Un mariage avec Dieu, un mariage avec l’Humain avec un grand H.
    Notre monde aujourd’hui est trop individualiste pour se soucier de son prochain moi-même je reconnais que même si je prends des nouvelles de telle ou telle personne ou bien j’essaie d’aider telle
    ou telle personne je doute que j’agisse vraiment dans le sens chrétien du terme …en même temps j’agis comme on m’a élévé ..pour moi mon action est naturelle !
    Est-ce que aider les chats abandonnés …ça marche aussi ?!!!!!!..sont-il des animaux de Dieu ?
    Ghandi disait que l’on reconnaissait l’évolution d’une société à sa manière de traiter les animaux ..notre élévation correspondrait-elle à la volonté du Seigneur être présent pour son prochain
    quelqu’il soit ?

    En tout cas merci Coolus d’avoir re-expliqué pour les « nuls » dont je fais parti l’origine et le but du bâptème..eh oui quand on se fait baptiser à 1 an ..on ne nous dit pas les raisons ..seulement
    que si on meurt on sera accueilli dans la maison du Seigneur !…c’est un peu court comme explication !!!
    Maintenant je peux expliquer à mon neveu ce que c’est le bâptème …encore merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *