Le grain de sénevé ou la graine de moutarde (Mc 4,30-32)

Dans la Bible,

cette parabole parle encore du Royaume des Cieux qui est comparable à une graine insignifiante, une graine de moutarde, pas plus grosse qu’une poussière. Mais quand elle grandit, elle peut ressembler à un arbre avec de longues branches qui peut abriter les oiseaux du ciel. Il ne faut pas sous-estimer ce que l’on peut faire. Plutôt que de râler sur ce qui ne va pas dans le monde, regarder en quoi on peut changer le monde en changeant un cœur à la fois (disait mère Térésa), pas besoin de viser grand. Si on vit chaque rencontre en se demandant en quoi dans cette rencontre, je peux rendre l’autre meilleur et devenir moi-même meilleur, je n’aurai pas perdu ma journée.

Entre râler et ne rien faire et essayer un petit quelque chose à sa mesure, que choisis-tu ?

Dans la BD,

on voit le fruit de la graine de moutarde qui est le bel arbre de la case du bas de la page 47.

GAT47-04-LapinbleuVoici le Royaume des Cieux qui a germé, qui a fleuri, et qui est lui-même porteur de vie. Sa propre vie (les graines de moutardes qu’il va propager) et la vie qu’il accueille (les rencontres, l’amour donné, le regard bienveillant).

Et moi,

En quoi puis-je changer un coeur à la fois ? Est-ce possible ? Comment puis-je le mettre en œuvre ? Dès que j’aurais fini de lire ce paragraphe, avec qui est-ce que je pourrais le tester maintenant ?

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.