Touchons du bois

 

1ère Lecture : Isaïe 50,5-9

Psaume 114

2ème Lecture Jacques 2,14-18 :

Evangile : Marc 8,27-35

 

 Pour aller plus loin

 

Détails :

-Ce lapin a une croix téléguidée, sur une voiture de course (pratique à porter).

-La croix n’est pas derrière lui, mais devant. Il veut la montrer. Il veut qu’on la voie.

-En plus, il l’évalue en y mettant un chiffre (le 1) ce qui signifie « je suis le meilleur, ma croix est la plus lourde, nananèèère ! »

-Mais il n’est pas dupe de son petit manège, parce qu’à la tête qu’il fait, une fois démasqué, il se sent coupable.

 

-Questions

-« Prendre » sa croix, ce n’est pas la « choisir ». C’est d’abord accepter celle qu’on a. (accepter tel défaut, telle situation de vieillesse, dépendance des autres, situation familiale, maritale, célibat non choisi, chômage, handicap, échec…)

-Une croix choisie sur mesure, ce n’est pas une croix. On a plein d’idées pour se rajouter des croix : de l’ascèse, des efforts, là où on peut maîtriser la chose. Une croix, ce n’est pas de la maîtrise.  

-Est-ce que je choisis mes petites croix en faisant tout pour oublier celle que je devrais porter ?

-Est-ce que j’attends un rappel à l’ordre du Seigneur pour marcher à sa suite, ou est-ce que je bidouille ma petite croix personnelle qui m’empêche d’assumer celle qui est cachée derrière tant que personne ne me dit rien ?
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.