Tout droit et tu y es !

2ème Dimanche de Carême – Année C

 

1ère Lecture : Genèse 15,5-18

Psaume 26

2ème Lecture : Philippiens 3,17-4,1

Evangile : Luc 9,28-36

 

 CC2-Lapinbleu045C-Ps26 7

Pour aller plus loin


Détails

 

-Le lapin avance prudemment. On sent le doute pas loin, en tout cas, il est surmonté.

-Il doit passer su sol horizontal bien vert, agrémenté de pierres, d’herbes folles et de buissons à plus rien du tout.

-C’est comme dans les dessins animés ; tant qu’il ne voit rien, il avance, et dès qu’il s’aperçoit qu’il est sur du vide, il tombe. Les dessins animés seraient-ils tirés de Saint Pierre marchant sur les eaux ?

 

Questions

 

-La suite du psaume, c’est « c’est la face que je cherche, Seigneur, ne me cache pas ta face »

On peut trouver la face de Dieu avec les yeux ouverts (dans les autres, dans la création) et on peut la trouver avec les yeux fermés (au plus profond de soi)

-C’est inconfortable de marcher sur du vide. C’est quelque chose qui n’est jamais acquis. Quel a été le dernier acte de foi que j’ai du poser et qui m’a fait ressembler à ce dessin ?

-Quelle leçon en ai-je tirée ? 

Share

5 commentaires

  1. frère loup

    Je pense qu’il faut parfois quitter la verte pelouse de nos certitudes, semée des petits cailloux de nos péchés (à pieds nus, ça fait mal), d’herbettes qui nous chatouillent trop délicieusement –
    et nous jeter dans le vide qui n’est pas le vide, puisque Dieu est là devant, derrière, à gauche, à droite…

    Répondre
  2. Koulou

    oh ! saluuut coolus !

    Répondre
  3. Anne-Marie

    A chaque confession.

    Répondre
  4. Anne-Marie

    A chaque confession.

    Répondre
  5. Marilou

    Après chaque communion, je « m’oblige » à réciter la prière
    d’abandon de Charles de Foucauld…   » … Je suis prêt à tout, j’accepte tout…  » 
    Mais il y a des kilomètres entre ces paroles et non seulement mes actes, mais aussi « mon intime conviction » !!! D’ailleurs,  s’agit-il  de la prière de Charles de Foucauld ? … Seul le
    Christ a pu penser ces mots, les dire, et les VIVRE ! Et encore ! Ce n’était pas sans peur, à Gethsémani !!! 
     » Quitter les vertes herbettes qui nous entourent » est plus facile à dire qu’à faire !!! 
    C’est pourquoi je « m’oblige » à réciter cette belle prière  qui me fait mesurer mon incapacité,  mes faiblesses, ma pauvreté,   en face de l’énormité du don du Christ : de
    Bethléem au Golgotha,  sa « Puissance » n’est-elle
    pas d’avoir accepté d’y renoncer ???   

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.